30/04/2012 10:37
Phan Thanh Sang, né en 1984, a commencé à s’intéresser aux orchidées et cactus quand il était étudiant. Actuellement, le jeune homme est l’heureux propriétaire de «YSA orchid», spécialisé dans la production d’orchidées et d’autres fleurs de haute valeur économique.
Le couple Sang-Yên dans son magasin d'orchidées. Photo : CTV/CVN


En 2003, Phan Thanh Sang a réussi le concours d’entrée au Département d'agriculture de l’Université de Dà Lat
(province de Lâm Dông, hauts plateaux du Centre). C’est pendant ce cursus qu’il s’est lancé dans le commerce de plantes. Grâce à de l’argent prêté par sa mère, il a acheté une cinquantaine de pots d’orchidées et de cactus. Rapidement, son affaire s’est révélée lucrative et il a écoulé ses produits non seulement à Dà Lat, mais encore dans les provinces de Gia Lai et de Dak Lak (Tây Nguyên), ainsi qu'à Hô Chi Minh-Ville et à Hanoi. Pour bien répondre à la demande de la clientèle, Sang a signé des contrats avec une dizaine de foyers cultivateurs ainsi qu’avec des compagnies de Dà Lat.

Les fleurs de Sang sont vendues dans différentes localités du pays.
Photo : CTV/CVN


En 2007, après sa sortie de l’école, il est devenu membre de l’Association des fleurs de Dà Lat. Lors d’une visite à Kunming (Chine) avec des membres de l’association, il a enrichi ses connaissances dans la production et l’écoulement des fleurs. Le jeune ingénieur a investi près de 200 millions de dôngs dans la construction d’un laboratoire de multiplication in vitro.

Parallèlement, Sang a suivi des études à l’Université de management. C’est là qu’il a rencontré sa future femme, Nguyên Thi Hai Yên, également ingénieur agronome.

Le couple a acheté 7.000 m² dans la commune de Da Ron, district de Don Duong (province de Lâm Dông) pour installer un ferme de culture de Phalaenopsis. «Nous possédons actuellement plus de 500.000 pots d’orchidées de toutes sortes», se réjouit Sang. Chaque mois, il fournit sur le marché 3.000 pots de fleurs et 2.000 autres de jeunes plants.

Le couple a embauché 18 jeunes travailleurs, payés en moyenne 2,5 millions de dôngs/mois. Sang partage ses expériences dans la floriculture avec des jeunes ruraux dans le cadre de cours de formation organisés par le Service de l’agriculture et du développement rural de la province de Lâm Dông, l’Association des fleurs de Dà Lat, l’Organisation des jeunes de Lâm Dông. Pour toutes ses contributions, Sang a reçu de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, en décembre 2009, le prix Luong Dinh Cua réservé aux jeunes agriculteurs exemplaires.

Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Séjours à prix cassés dans des palaces 5 étoiles de Saigontourist Deux des meilleurs hôtels 5 étoiles du groupe Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville proposent des promotions très attrayantes jusqu’à la fin de l’année.