20/07/2018 22:14
Le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville (Sud) a condamné vendredi 20 juillet un Américain d’orginine vietnamienne à être expulsé immédiatement du territoire vietnamien pour "troubles à l’ordre public".
>>Sept personnes condamnées pour troubles à l’ordre public à Binh Thuân
>>Deux hommes poursuivis pour troubles à l’ordre public à Hô Chi Minh-Ville

Nguyên William Anh lors de son procès devant le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA/CVN

Nguyên William Anh, âgé de 35 ans, de nationalité américaine, est reconnu coupable sur la base des preuves, des témoignages et des résultats de son interrogatoire lors du procès en première instance, a indiqué le jury.

Il lui est reproché d’avoir participé à la manifestation du 10 juin dans la mégapole du Sud, après son entrée au Vietnam depuis Singapour, dans la nuit du 9 juin, via l’aéroport international Tân Son Nhât.

Sachant pourtant que la manifestation est illégale au Vietnam, et n’ayant pas étudié les projets de loi sur la cybersécurité, et sur les unités administratives et économiques spéciales, l’homme est quand-même retourné dans le pays participer à la manifestation de protestation.

La veille, il s’est échangé avec les comptes de réseau social "Vi Trân", "Anthony T.Nguyên" sur ce sujet, et a fait part à "Anthony T.Nguyên" son intention de s’y engager sans apporter ses papiers personnels avec lui pour rester non identifiable, d’être prêt à se battre et à s’enfuir.

Lors de la manifestation, il a forcé les barrages de police, secoué et monté sur les pick-up de police, déplacé les motos de fonction pour laisser passer le cortège, haranguant les manifestants à défier les forces de l’ordre, filmant et postant des vidéos en direct sur Facebook et Twitter.

À l’intersection Nam Ky Khoi Nghia - Ly Chinh Thang, dans le 3e arrondissement, il a demandé en personne aux forces compétentes d’enlever les véhicules utilitaires. Chaque fois que sa demande était refusée, il a monté dans un véhicule et appelé la foule à forcer le barrage.

Devant le tribunal, Nguyên William Anh a exprimé sa repentance et sa contrition pour ses actes, et sollicité la clémence de la justice vietnamienne. Il a souhaité retourner au Vietnam dans l’avenir pour contribuer à l’édification du pays. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.