11/05/2015 18:08
La compagnie Uber est autorisée à continuer de proposer ses services de covoiturage au Vietnam, à condition que les véhicules respectent les règles de transport de passager, de satisfaire à ses obligations fiscales conformément à la réglementation en vigueur.
>>La mise en service d'Uber acceptée sous conditions
>>À Hô Chi Minh-Ville, les taxis contre Uber

Uber sera sujette à des contrôles réguliers et à l'improviste par les inspecteurs du ministère du Transport et des Communications.
Photo : VNA/CVN

En effet, selon un rapport du ministère du Transport et des Communications, Uber a fait l’objet d’une plainte de l’Association des compagnies de taxis de Hô Chi Minh-Ville qui voit dans ce service une concurrence déloyale qui affecte leur activité depuis que cette compagnie a reçu sa licence d’investissement le 30 août 2014 du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville.

Dans ce rapport soumis au Premier ministre Nguyên Tân Dung, le ministère propose d’enjoindre Uber de respecter la réglementation du transport de personnes, en précisant qu’elle sera sujette à des contrôles réguliers et à l'improviste par ses inspecteurs.

Le ministère a demandé à ses homologues des Finances, du Commerce, ainsi qu’à la Banque d’État du Vietnam et au Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville de coopérer avec cette entreprise afin qu’elle puisse poursuivre son activité dans de bonnes conditions.

Le Premier ministre a agréé le rapport du ministère et demandé au Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville et les administrations concernées de veiller à l’accomplissement des formalités légales nécessaires. Par ailleurs, le Comité populaire municipal a été chargé de répondre à la requête de l’Association des compagnies de taxis de Hô Chi Minh-Ville.
Hai Vu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Lâm Dông propose un nouveau code de conduite du tourisme Le Département de la culture, des sports et du tourisme de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), vient de présenter son nouveau code de conduite du tourisme.