15/08/2021 16:10
Les huit membres d'équipage d'un avion bombardier d'eau russe sont morts samedi 14 août lorsque l'appareil s'est écrasé en Turquie, aggravant le bilan humain des catastrophes naturelles à répétition qui ont frappé ce pays ces dernières semaines.
>>La Turquie et la Grèce bataillent contre le feu
>>Turquie : le feu aux portes d'une centrale thermique

Cette capture de vidéo prise et diffusée par l'agence turque DHA Turkish News Agency le 14 août montre la carcasse du bombardier d'eau russe qui s'est écrasé à Kahramanmaras, dans le Sud de la Turquie.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'équipage de cet avion qui intervenait pour éteindre un incendie dans la province de Kahramanmaras (Sud de la Turquie) était composé de cinq Russes et trois Turcs, ont annoncé Moscou et Ankara.

Cet accident accable un peu plus la Turquie, pays touché depuis le mois dernier par des incendies dans le Sud, puis cette semaine par des inondations qui ont fait plus de 50 morts dans le Nord, selon un bilan provisoire.

L'avion russe s'est écrasé alors qu'il venait d'effectuer un passage pour larguer sa cargaison d'eau pour éteindre un feu et rebroussait chemin, a rapporté la chaîne de télévision étatique turque TRT.

Les médias turcs diffusaient des images montrant une colonne de fumée s'élever d'une zone montagneuse et difficile d'accès où l'avion bombardier d'eau s'est écrasé.

L'appareil, un Beriev-200, avait été loué par la Direction générale turque des forêts et intervenait samedi 14 août pour éteindre un feu qui s'était déclaré à cause de la foudre.

"La douleur de cette perte nous unit", a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans un télégramme de condoléances adressé à son homologue turc Recep Tayyip Erodgan, selon le Kremlin.

"Condoléances à notre nation et au peuple russe. Ce sacrifice héroïque ne sera pas oublié", a réagi le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu.

Cet incident aérien intervient alors que la Turquie pensait en avoir terminé avec les incendies qui ont ravagé sa côte méridionale fin juillet et début août, faisant huit morts.

Les autorités avaient annoncé plus tôt cette semaine avoir maîtrisé tous les feux, mais de nouveaux départs avaient été enregistrés depuis, comme à Kahramanmaras.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Dà Nang démarrerait les activités touristiques à partir du 20 octobre La pandémie de COVID-19 est sous contrôle. La ville de Dà Nang au Centre envisage de démarrer les activités touristiques locaux à partir du 20 octobre. Cette information a été donnée lors d’un récente contact entre des électeurs de Dà Nang et le Conseil municipal populaire.