07/05/2019 08:48
L'Autorité électorale en Turquie a ordonné lundi 6 mai la tenue d'un nouveau scrutin municipal à Istanbul, accédant à une demande du parti du président Recep Tayyip Erdogan qui contestait la victoire de l'opposition lors des élections de fin mars.
>>Istanbul: le parti d'Erdogan veut un recomptage de tous les votes
>>Élections en Turquie: des votes recomptés à Istanbul et Ankara
>>Le candidat d'Erdogan revendique la victoire à Istanbul

Des soutiens du maire Ekrem Imamoglu, le 6 mai à Istanbul.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le maire de l'opposition dont l'élection est invalidée par cette décision, Ekrem Imamoglu, a dénoncé une "trahison" et s'est engagé à "ne jamais abandonner". L'annulation du scrutin à Istanbul risque de renforcer les accusations de dérive autoritaire contre M. Erdogan dont le parti islamo-conservateur, l'AKP, réclamait la tenue d'un nouveau scrutin en dénonçant des "irrégularités" qui auraient selon lui émaillé le vote du 31 mars.

"Les élections à Istanbul seront renouvelées", s'est félicité sur Twitter le représentant de l'AKP auprès de l'YSK, Recep Ozel. La adécision d'annuler le scrutin et d'ordonner la tenue d'un nouveau vote a été prise à l'issue d'une réunion de l'YSK à Ankara pour examiner un "recours extraordinaire" présenté par l'AKP à la mi-avril. Le nouveau scrutin se tiendra le 23 juin, a indiqué l'YSK dans un communiqué.

Selon Anadolu, sept membres de l'YSK ont voté pour l'annulation du scrutin et quatre contre. D'après les médias, la décision est notamment motivée par le fait que les scrutateurs dans certains bureaux n'étaient pas des fonctionnaires comme le stipule la loi. Lors des élections du 31 mars, le candidat de plusieurs partis d'opposition, Ekrem Imamoglu, avait battu celui de l'AKP, l'ex-Premier ministre Binali Yildirim, avec moins de 13.000 voix d'avance, un écart infime à l'échelle de la mégapole turque.

L'AKP de M. Erdogan a également perdu la capitale Ankara, un camouflet qui s'explique notamment par la tempête économique qui secoue le pays, avec la première récession en 10 ans, une inflation à 20% et une monnaie qui s'érode. L'incertitude entourant les résultats des municipales à Istanbul a pesé sur les cours de la livre turque qui a accumulé les pertes ces derniers jours pour évoluer lundi au-dessus de six livres pour un dollar.

Refusant d'admettre sa défaite à Istanbul, contrôlé par la mouvance islamiste depuis 25 ans, M. Erdogan a crié aux "irrégularités massives". L'AKP accuse notamment des responsables de bureaux de vote d'avoir minimisé le nombre de voix remportées par son candidat.

AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Le jardin Ave Maria et la magnifique cathédrale de Bùi Chu attirent les touristes Le jardin Ave Maria et la cathédrale Notre-Dame-Reine-du-Rosaire de Bùi Chu âgée de 135 ans, sont devenus depuis longtemps une destination attrayante pour de nombreux touristes vietnamiens et étrangers.