17/11/2019 15:13
La finale du Masters 2019 fera souffler un grand vent de fraîcheur sur le tennis en opposant Dominic Thiem (No5), 26 ans, qui a battu le tenant Alexander Zverev, et Stefanos Tsitsipas (No6), 21 ans, tombeur du vétéran Roger Federer samedi 16 novembre.
>>Zverev s'accroche à son titre et brise le rêve de Nadal
>>Tennis : la Bulgarie remplacera la Suisse à l'ATP Cup
>>Masters : Thiem qualifié au bout du suspens, Djokovic et Federer pour un duel décisif

L'Autrichien Dominic Thiem après sa qualification pour la finale du Masters, le 16 novembre à Londres. Photo : AFP/VNA/CVN

Il n'y aura ni 7e titre, ni même 11e finale pour le Suisse qui n'a rien pu faire (6-3, 6-4) face au prodige grec de 17 ans son cadet, le plus grand écart d'âge jamais enregistré au Masters. Dans cette finale aux airs de passation de pouvoir, Tsitsipas, vainqueur l'an dernier du Next Gen, le Masters des joueurs de moins de 21 ans, et qui visera un incroyable doublé dimanche, a su repousser les assauts d'un Federer qui a mal négocié des points cruciaux.

"Pas de doutes, j'ai eu ma chance. Je ne sais pas trop pourquoi les choses ont tourné comme elles ont tourné...", a admis Federer après le match, reconnaissant la supériorité de son adversaire du jour. "Je regardais de l'autre côté du filet et je me disais qu'il jouait vraiment bien aujourd'hui (...) je dois reconnaître qu'il m'a poussé à ne pas jouer au niveau que j'espérais", a-t-il admis.

Une finale explosive

Étincelant jeudi 14 novembre pour éliminer Novak Djokovic en deux sets au terme d'une prestation digne de ses plus belles heures, Federer a immédiatement été mis sous pression et le Grec n'a jamais relâché son emprise, malgré un jour de repos en moins et presque trois heures de combat contre Nadal vendredi 15 novembre.

Il faut dire que le No3 mondial, avec 56% de premières balles et seulement 3 aces contre 72% et 12 aces contre Djokovic jeudi 14 novembre, a été anormalement vulnérable sur sa mise en jeu. Et courir après le score face à un joueur qui avait remporté 95% de ses jeux de service (35 sur 37) avant la rencontre, n'est pas le scénario idéal. D'autant moins que le sextuple vainqueur de la compétition a laissé filer beaucoup trop d'opportunités en ne convertissant qu'une seule de ses 12 balles de break.

Stefanos Tsitsipas fête son succès face à Roger Federer en demi-finales du Masters, le 16 novembre à Londres. Photo : AFP/VNA/CVN

Le scénario des deux sets a été très similaire, à ceci près que Federer a un temps réussi à recoller à 2-2 lors du second après avoir été breaké à 1-1, mais c'était pour reperdre immédiatement sa mise en jeu. "Chaque fois que j'arrivais à me battre pour revenir, je regâchais les choses dernière", a déploré le Suisse, qui a finalement cédé 6-3, 6-4. La finale de dimanche promet en tout cas d'être explosive,Thiem ayant fait preuve de beaucoup d'autorité face à un Zverev encore inconstant, après sa saison en dents de scie.

Thiem futur 4e mondial

"On est tous les deux des joueurs très offensifs, (Tsitsipas) est un joueur très agréable à regarder jouer, j'adore le regarder, donc j'ai hâte de jouer contre lui", a expliqué l'Autrichien qui, pour sa 4e participation, devient le premier finaliste autrichien. Malgré un gros déchet - 19 fautes non-provoquées - Zverev semblait pourtant bien dans son match jusqu'à 6-5 pour son adversaire, avec ses 84% de premières balles et 0 balle de break concédée. Mais il a perdu le fil avec un jeu de service raté et conclu par une double faute, la troisième du set, qui lui a fait jeter sa raquette de rage.

Le jeu de Zverev est ensuite devenu plus erratique, alors que Thiem a su serrer le sien pour breaker au 6e jeu de la seconde manche et défendre deux balles de dé-break au suivant. "Il sert au-dessus des 200 km/h la plupart du temps et sur le break au premier set j'ai très bien retourné et au deuxième set il a eu plus de deuxièmes services, alors j'en ai profité parce qu'on n'a pas beaucoup d'occasions contre lui", a résumé Thiem après le match. Vainqueur en poule de Djokovic et Federer, Thiem est aussi assuré de grimper à la 4e place du prochain classement ATP, position qu'il avait déjà occupée en 2017.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Hô Chi Minh attire plus de 7,7 millions de touristes étrangers en onze mois Au cours des onze premiers mois de l’année, Hô Chi Minh-Ville a accueilli plus de 7,7 millions d’arrivées internationales, soit une hausse de 14,3% en variation annuelle.