26/09/2015 22:27
Le Vietnam souhaite dynamiser ses relations avec la Norvège qui lui a accordé des aides précieuses dans son œuvre de renouveau et d’intégration au monde, a déclaré le président de la République, Truong Tân Sang, à la Première ministre norvégienne Erna Solberg lors de leur rencontre du 25 septembre à New York, en marge du Sommet de l’ONU sur le développement durable.
>>Renforcement de la coopération Vietnam - Norvège
>>Bientôt le concert d’amitié spécial Vietnam - Norvège à Hanoi

La Première ministre Erna Solberg s’est quant à elle réjouie du développement de la coopération bilatérale, suite à sa visite en avril dernier au Vietnam.

Vietnamiens et Norvégiens ont convenu d’intensifier les visites de haut niveau et les rencontres entre les entreprises des deux pays.

Le président du Vietnam, Truong Tân Sang serre la main à la Première ministre norvégienne Erna Solberg, le 25 septembre à New York.
Photo : Nguyên Khang/VNA/CVN

Truong Tân Sang a appelé le gouvernement norvégien à inciter les entreprises à investir au Vietnam, notamment dans le transport maritime, la construction navale, l’hydroélectricité, les énergies renouvelables, le pétrole ou encore l’aquaculture.

Il a demandé le soutien de la Norvège pour l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne et la reconnaissance du statut d’économie de marché au Vietnam. Le président vietnamien a aussi demandé à la Norvège de soutenir la candidature vietnamienne au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, mandat 2020-2021.

Erna Solberg a salué les acquis obtenus par le Vietnam dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, en affirmant que le Vietnam méritait d’être membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Les deux pays ont convenu d’accroître leur coopération dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable après 2015.

Renforcer le partenariat économique avec les États-Unis

En marge du Sommet de l’ONU sur le développement durable, le président Truong Tân Sang a assisté le 25 septembre à New York au dialogue des entreprises Vietnam - États-Unis, dialogue qui avait pour objectif d’évaluer les impacts de l’accord de partenariat transpacifique (TPP) sur l’économie vietnamienne et sur le commerce bilatéral.

Pour le chef de l’État vietnamien, ce dialogue devait ouvrir de nouvelles opportunités de coopération pour les entreprises des deux pays.

Le président du Vietnam, Truong Tân Sang, prend la parole lors d'un dialogue des entreprises Vietnam - États-Unis, le 25 septembre à New York. Photo : Nguyên Khang/VNA/CVN

«La coopération économique et commerciale contribue pour une part non négligeable au développement de nos relations bilatérales. Aujourd’hui, les États-Unis sont l’un des partenaires commerciaux de premier rang du Vietnam», a déclaré le dirigeant vietnamien.

«Au cours des 20 dernières années, la valeur des échanges commerciaux bilatéraux s’est considérablement élevée : 36,3 milliards de dollars en 2014 contre plus de 400 millions de dollars en 1995, soit une hausse de près de 9.000%. Ce succès est dû aux entreprises des deux pays», a-t-il poursuivi.

Toujours selon Truong Tân Sang, le Vietnam appliquera efficacement les mesures prises pour rester un lieu de prédilection pour les investisseurs étrangers, américains à fortiori. Ces mesures consistent à perfectionner l’économie de marché, le cadre juridique et à renforcer la lutte anti-corruption pour rendre plus transparent l’environnement d’affaires.

Les dialogues entre le gouvernement vietnamien et les entreprises étrangères se poursuivront. Hanoi souhaite que Washington n’applique plus de barrières commerciales sur les marchandises vietnamiennes et soutienne la signature du TPP.

«Le Vietnam prend en haute estime le TPP, un modèle de coopération économique prometteur pour l’Asie-Pacifique. Le Vietnam est déterminé à œuvrer, avec les États-Unis et les autres pays participants, pour la signature le plus vite possible de cet accord, en tenant compte des intérêts de tous les pays membres et de leur niveau de développement», a-t-il déclaré.

«Doté d’une population de 90 millions d’habitants, le Vietnam qui fait partie de presque toutes les organisations régionales importantes dont l’ASEAN avec 600 millions d’habitants, demeure attrayant aux yeux des investisseurs étrangers. Je suis convaincu que les États-Unis seront le plus gros investisseur étranger au Vietnam dans un avenir proche», a-t-il encore indiqué.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.