01/01/2016 17:06
Au seuil du Nouvel An 2016, le président du Vietnam, Truong Tân Sang, a livré dans une interview accordée à la presse ses estimations sur les opportunités et les défis qui se posent au pays et à son peuple.
>>L’Agence Telam salue la fin des négociations de l'ALE Vietnam-UE

Le président Truong Tân Sang.
Photo : Nguyên Khang/VNA/CVN
Intégration pour le développement national

Estimant les acquis socioéconomiques marquants du pays en 2015, le président du Vietnam, Truong Tân Sang, a précisé que 2015 a été une année pleine de difficultés sur le plan national comme régional. Mais grâce aux efforts conjugués de l'ensemble du Parti, du peuple et de l'armée, les résultats en matière de développement socioéconomiques sont positifs avec, entre autres, une croissance économique assez élevée, une amélioration de la stabilité macroéconomique et une augmentation des potentiels économiques.

L'année 2015 a vu la signature par le Vietnam de plusieurs accords de libre-échange (ALE) bilatéraux et multilatéraux dont les normes sont plus exigeantes que celles des accords en vigueur.

Selon le chef de l'État, ces nouveaux ALE permettront au pays de multiplier ses débouchés, d'accéder à davantage de ressources et de technologies modernes. Simultanément, de nombreux défis se poseront aux entreprises vietnamiennes et, plus largement, à l’économie nationale. De plus grands efforts qu'auparavant devront être fournis pour exploiter au mieux les opportunités et dépasser les défis durant le prochain quinquennat de la période 2016-2020 qui est sur le point de commencer.

Une croissance économique assez élevée. Photo : Truong Giang/VNA/CVN

Le chef de l’État s'est déclaré convaincu de la puissance du pays, des expériences de direction du Parti et de l’État, ainsi que des capacités des hommes d’affaires vietnamiens qui sont de plus en plus matures après avoir mené toutes ces années le Renouveau, ainsi que du succès de l’œuvre d’intégration du pays en cette nouvelle conjoncture.

"Nous devons nous tenir sur nos pieds"

Répondant à la question concernant des moyens d'édifier un appareil administratif professionnel, en mesure de répondre aux exigences de cette présente période d'intégration, Truong Tân Sang a estimé que, ces dernières années, le pays menait à bien le renouvellement de ses institutions économiques et la formation de ses ressources humaines.

Néanmoins, le travail effectué ne permet pas encore de répondre aux exigences précitées, de sorte qu'il a demandé de continuer d'améliorer l'efficience de la gestion publique afin d'y satisfaire, en particulier celles de libéralisation du commerce et de profonde intégration à l'économie mondiale.

Concernant la mobilisation de ressources financières durant les cinq années à venir, le président du Vietnam a souligné clairement que, pour développer le pays dans une conjoncture d'intégration, il faut s'assurer d'une conjonction étroite entre ressources internes et externes. Les ressources internes sont décisives, tandis que celles de l'étranger ont un rôle particulièrement important.

"L'intégration doit être étroitement associée avec l'édification d'une économie indépendante et autonome. Il nous faut nous tenir sur nos pieds", a-t-il déclaré. En effet, les ressources externes augmentent rapidement tandis que les ressources internes sont mobilisées plus lentement, ce qui n'enlève rien à leur importance fondamentale, et doit conduire à veiller à leur décaissement effectif.

Ces dernières années, le pays menait à bien la formation de ses ressources humaines. Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Dans les temps à venir, les aides publiques au développement (APD) et les investissements directs étrangers (IDE) devraient augmenter, mais cela ne doit pas aboutir à une dépendance. Après les années 2017 et 2018, les taux d'intérêts des APD accordées sous forme de prêts seront de plus en plus élevés. Le Vietnam est déjà dans le groupe des pays de revenu intermédiaire, et il faudra porter une attention au règlement de la dette publique.

Les opportunités d'attrait de l'investissement étranger demeurent nombreuses, il faudra cependant les sélectionner soigneusement afin qu'ils servent une accélération du processus de restructuration de l'économie vietnamienne.

Nécessité de prévenir la corruption et les gaspillages pour toutes les ressources

Selon Truong Tân Sang, parallèlement à la mobilisation des ressources, la lutte contre la corruption et les gaspillages, ainsi que les économies de ces dernières, doivent être une préconisation suivie d'actions par tous dans tous les secteurs quels que soient les échelons. Pour toutes les ressources, il faut s'assurer d'une gestion rigoureuse et de l'efficacité de leur emploi, tout en luttant résolument contre la corruption et les gaspillages.

Après les années 2017 et 2018, les taux d'intérêts des APD accordées sous forme de prêts seront de plus en plus élevés. Photo : Quôc Viêt/VNA/CVN

Sur ces points et s'agissant du rôle du Parti, le président, après avoir rappelé que c'est ce dernier qui désigne les cadres de l’appareil administratif, a mentionné la problématique de la responsabilité en cas d'incident, individuelle ou collective, pour insister que les deux doivent l'être. Or, aujourd'hui, si la responsabilité collective est pratiquée, la responsabilité individuelle demeure encore une question ambiguë, a-t-il fait remarquer.

Un pays développé peut défendre sa souveraineté, notamment territoriale

Répondant à une question sur les facteurs allouant le pays à traiter de grandes question en matière de souveraineté et d’intégrité territoriale, le président Truong Tân Sang a réaffirmé qu’en cette conjoncture de mondialisation, le Vietnam souhaite être l'ami de tous les pays, au sein de la communauté internationale, et ce, pour la paix, la coopération et le développement.

Plus les amis sont nombreux, plus le soutien international du Renouveau, du développement et de la défense nationale, est important. Il s’agit d’une ressource importante pour défendre sans défaillir la souveraineté nationale et l’intégrité du territoire national.

En poursuivant cette politique d'avoir davantage d’amis et moins d’ennemis, de mettre de côté le passé pour se tourner vers l’avenir, le Vietnam bénéficiera d’un plus grand soutien dans le monde, au service d’un développement continu et durable. Les ressources internes s'en trouveront renforcées, et le Vietnam aura plus de force pour surmonter les défis et défendre fermement sa souveraineté nationale et l'intégrité de son territoire.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.