23/02/2018 08:51
Le président américain Donald Trump a martelé jeudi 22 février sa conviction qu'armer des enseignants aurait un effet dissuasif sur les tireurs qui ciblent les écoles, réaffirmant sa proximité avec le puissant lobby des armes NRA.
>>Les États-Unis confirment l'explosion près de leur ambassade au Monténégro
>>Trump bouge sur les armes à feu

Donald Trump rencontre des rescapés de la fusillade de Floride pour parler des armes à feu le 21 février à la Maison Blanche. Photo : AFP/VNA/CVN

Dans une rafale matinale de tweets, M. Trump a défendu cette mesure très controversée et catégoriquement rejetée par nombre d'élus du Congrès, démocrates comme républicains.

"Une école +sans armes+ attire les méchants", a-t-il lâché, évoquant un peu plus tard, sans entrer dans les détails, de possibles "bonus" pour ceux qui porteraient une arme en salle de classe.

L'équation est délicate pour le président septuagénaire qui doit composer avec une forte mobilisation des lycéens à travers les États-Unis, déterminés à donner de la voix après ce nouveau drame en Floride qui a fait 17 morts et à ne plus se contenter des mines contrites et "pensées et prières" des élus des deux bords.

Après s'être posé mercredi 21 février, lors d'un échange poignant avec des rescapés de la fusillade de Parkland, en dirigeant à l'écoute de toutes les suggestions, M. Trump a insisté jeudi 22 février sur sa proximité avec la National Rifle Association, soulignant que ses dirigeants étaient de "grands patriotes".

Le célèbre lobby des armes, qui l'a soutenu sans réserve tout au long de sa campagne, est lui aussi monté au créneau.

Dans un discours virulent dont il est coutumier, son dirigeant, Wayne LaPierre, a dénoncé la "politisation honteuse" de la tragédie de Floride, accusant ses détracteurs de vouloir "éradiquer toutes les libertés individuelles" en Amérique.

La NRA est vent debout contre tout relèvement de 18 à 21 ans de l'âge légal pour acheter une arme - une piste désormais soutenue par M. Trump - en estimant que cela reviendrait à "faire payer à des citoyens respectueux de la loi les actes malfaisants de criminels".

Nombre d'étudiants ont souligné que Nikolas Cruz, le tueur de Floride, avait pu acquérir à 18 ans un fusil semi-automatique alors qu'il faut avoir au moins 21 ans pour acheter de l'alcool aux États-Unis.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Les médias de masse étrangers font l’éloge du pont d’Or à Dà Nang Ces derniers jours, le pont d’Or (Câu Vàng en vietnamien), dans la zone touristique Bà Nà Hills de la ville de Dà Nang (Centre), est la référence la plus recherchée sur internet.