19/02/2020 18:54

>>Coronavirus : les États-Unis recommandent de "ne pas se rendre" en Chine
>>Trump signe un accord commercial "historique" avec la Chine

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi 18 février s'opposer aux mesures de restriction des exportations proposées, affirmant qu'elles feraient perdre des commandes aux entreprises américaines. "Les États-Unis ne peuvent pas devenir, et ne deviendront pas un endroit où il sera difficile pour les pays étrangers d'acheter nos produits, y compris selon l'excuse toujours utilisée de la sécurité nationale, comme quoi nos entreprises seront obligées de délocaliser afin de rester compétitives", a-t-il tweeté. Le Wall Street Journal avait rapporté il y a deux jours que des responsables au sein de l'administration Trump envisageaient de nouvelles restrictions sur les exportations vers la Chine des moteurs à réaction coproduits par General Electric. "Nous voulons vendre des produits et des marchandises à la Chine et à d'autres pays. C'est ça, le commerce", a indiqué M. Trump. "Nous ne voulons pas rendre impossible de faire des affaires avec nous. Cela signifiera seulement que les commandes iront ailleurs". "À titre d'exemple, je veux que la Chine achète nos moteurs d'avion, les meilleurs du Monde (sic)", a-t-il tweeté. "J'ai vu certaines des réglementations qui circulent, y compris celles envisagées par le Congrès, et elles sont ridicules", a estimé le locataire de la Maison Blanche. "Je veux qu'il soit FACILE (sic) de faire des affaires avec les États-Unis, pas difficile". Le commentaire de M. Trump sur les contrôles à l'exportation a été salué par l'Association de l'industrie des semi-conducteurs (AIS).

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.