23/03/2018 11:24
En dépit des fortes mises en garde des milieux des affaires et d'experts du commerce, le président des États-Unis, Donald Trump, a signé jeudi 22 mars un protocole qui pourrait imposer des droits de douane, d'un montant pouvant atteindre 60 milliards de dollars américains, à des importations en provenance de la Chine, une décision unilatérale qui constitue une menace pour le commerce mondial.

>>L'UE prête à "se défendre", Trump veut discuter barrières douanières
>>Taxes américaines : l'UE attend des "clarifications" et met en garde Washington
 

Le président des États-Unis, Donald Trump. Photo : AFP/VNA/CVN

Trump a ordonné au représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, de publier une liste de marchandises chinoises qui pourraient être soumises à des droits de douane dans les quinze jours. Parallèlement, le département du Trésor américain aura soixante jours pour proposer des restrictions sur les investissements chinois aux États-Unis, selon le protocole présidentiel. Le montant des droits de douane "pourrait atteindre environ 60 milliards" de dollars, a dit M. Trump jeudi à la Maison Blanche avant de signer le protocole.

Pourtant, plus tôt dans la journée, un haut responsable de la Maison Blanche avait dit aux journalistes que le chiffre serait proche des 50 milliards de dollars. Le protocole a été signé en dépit des fortes mises en garde du monde des affaires, en Chine et aux États-Unis, au cours de ces dernières semaines. La Chine "prendra toutes les mesures nécessaires" pour défendre ses droits et intérêts, a déclaré jeudi 22 mars un responsable du ministère du Commerce, en réponse aux articles dans les médias selon lesquels Washington ne va pas tarder à divulguer les résultats de l'enquête menée contre la Chine en vertu de la Section 301.

"La Chine a clairement exposé sa position à plusieurs reprises : elle est fermement opposée à de telles pratiques unilatérales et protectionnistes, mises en œuvre par les États-Unis dans le domaine du commerce," a dit le responsable. Dans une lettre adressée à M. Trump dimanche 18 mars, 45 associations américaines de défense du commerce, qui représentent les secteurs du commerce de détail, des technologies, de l'agriculture et d'autres produits de grande consommation, ont exhorté l'administration Trump à ne pas mettre en œuvre son projet de nouveaux droits de douane sur les importations en provenance de la Chine, car il porterait atteinte aux consommateurs et aux sociétés américaines.

Un groupe de 25 grandes entreprises américaines du commerce de détail, notamment Walmart, Costco et Best Buy, ont également prévenu lundi 26 mars que tout nouveau droit de douane supplémentaire aggravera les inégalités aux États-Unis et "punira les familles de travailleurs américains" car il fera augmenter les prix de produits de base tels que les vêtements, les chaussures et l'électronique.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.