05/06/2018 17:51
>>Trump et May favorables à un accord bilatéral "rapide" après le Brexit
>>Washington veut imposer à l'Iran les sanctions "les plus fortes de l'Histoire"

Le président américain Donald Trump s'est entretenu lundi 4 juin par téléphone avec la Première ministre britannique Theresay May. Les deux dirigeants ont discuté des relations commerciales bilatérales, de la question nucléaire iranienne et du prochain sommet du Groupe des Sept (G7). Selon un communiqué de la Maison Blanche, M. Trump a également appelé à un nouvel accord plus exhaustif capable de répondre à tous les aspects du comportement "déstabilisateur" présumé de l'Iran, y compris au Yémen et en Syrie. M. Trump a annoncé au mois de mai que les États-Unis se retiraient de l'accord sur le nucléaire iranien, en dépit des protestations des pays européens. Au cours de son entretien avec Mme May, il a également "souligné la nécessité de rééquilibrer le commerce avec l'Europe", et a espéré que le Royaume-Uni parviendrait à un accord sur le Brexit qui ne conduise pas à une hausse des tensions à la frontière de l'Irlande du Nord. Les tarifs douaniers américains sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance de l'Union européenne (UE), du Canada et du Mexique sont entrés en vigueur le 1er juin. M. Trump a en effet décidé de ne pas prolonger les exemptions temporaires accordées à ces trois partenaires commerciaux clé. Cette décision a fait suite à l'imposition, un peu plus tôt, de tarifs douaniers sur les métaux en provenance de nombreux pays du monde. Les deux dirigeants ont également discuté de leurs objectifs pour le prochain sommet du G7, les 8 et 9 juin à Québec, au Canada, et se sont réjouis de la visite de M. Trump au Royaume-Uni au mois de juillet.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

TravelBird: la plage de Cua Dai est la moins chère du monde La plage de Cua Dai (ville de Hôi An, province de Quang Nam, Centre) continue de figurer cette année parmi les moins chères du monde, selon un classement de TravelBird.