25/04/2018 11:07
Donald Trump et Emmanuel Macron ont évoqué mardi 24 avril leur volonté d'aboutir à un "nouvel" accord avec l'Iran, constatant leur profond désaccord sur le texte existant sur le nucléaire, qui semble plus fragilisé que jamais.
>>Le dîner glamour des Trump et des Macron à Mount Vernon
>>Trump et Macron affichent leur complicité à la Maison Blanche

Chronologie des relations entre Emmanuel Macron et Donald Trump.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le président américain et son homologue français, qui ont multiplié les embrassades et les poignées de main, sont restés évasifs sur les contours, la portée et les conséquences exactes de ces nouvelles négociations qu'ils appellent de leurs vœux mais qui devraient se heurter à la vive opposition de Téhéran.

"Nous souhaitons pouvoir désormais travailler sur un nouvel accord avec l'Iran", a lancé M. Macron, évoquant la possibilité que son homologue américain mette à exécution sa promesse de campagne de jeter aux orties ce texte visant à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique.  "On ne déchire pas un accord pour aller vers nulle part, on construit un nouvel accord qui est plus large", a-t-il poursuivi, soulignant sa volonté d'aborder "tous les sujets de la région", dont la Syrie et les activités balistiques de Téhéran.

Le locataire de la Maison Blanche, qui s'est dit ouvert à un nouveau texte "beaucoup plus large" aux fondations "solides", a lui une nouvelle fois stigmatisé l'accord "ridicule" conclu par son prédécesseur démocrate Barack Obama. "Nous verrons ce qui se passera après le 12 (mai)", a-t-il lâché, fidèle à son style d'animateur de télé-réalité, évoquant l'échéance à laquelle il prendra une décision sur le devenir de cet accord conclu en 2015 après des années d'âpres négociations entre l'Iran et le groupe 5+1 (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie).
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.