30/10/2020 11:57
Donald Trump et Joe Biden accélèrent vendredi 30 octobre le rythme de leurs meetings, pas moins de trois pour le président américain, après la Floride où les deux candidats étaient en campagne jeudi 29 octobre.
>>Attaqué par Obama et Biden, Trump affiche sa confiance à dix jours de l'élection
>>À deux semaines de l'élection, Trump enchaîne les meetings

Donald et Melania Trump quittent un meeting de campagne à Tampa, en Floride, le 29 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

L'actuel président va enchaîner trois meetings au Michigan, Wisconsin et Minnesota. Son rival démocrate en a prévu deux, en Iowa et au Minnesota, en mode "drive-in", et un discours à Milwaukee, dans le Wisconsin. Ils chasseront donc à nouveau en partie sur les mêmes terres après leurs meetings jeudi 29 octobre en Floride, un État clé dans le complexe jeu électoral américain.

Deux styles de candidats, deux stratégies de campagne, deux approches radicalement différentes face à l'épidémie de coronavirus : les habitants du "Sunshine State", l'autre nom de la Floride, ont assisté à un concentré de cette campagne 2020.

"Je vais mettre en place un plan pour gérer cette pandémie de façon responsable, unir le pays au sujet des tests, du traçage des cas contacts et des masques", a ajouté l'ex-bras droit de Barack Obama, avant que l'averse n'écourte son discours.

Les États-Unis connaissent une recrudescence de l'épidémie. Ils ont enregistré plus de 90.000 nouveaux cas entre mercredi et jeudi, un nouveau record, selon un comptage de l'université Johns Hopkins.

À l'opposé, Donald Trump, 74 ans, se montre désormais ouvertement ulcéré par l'attention trop grande accordée, à son goût, à ce virus qui a fait plus de 228.000 morts aux États-Unis.

"Croissance économique explosive"

"Dans cinq jours, nous allons gagner la Floride, nous allons gagner quatre ans de plus!", a lancé Donald Trump depuis Tampa, coiffé d'une casquette rouge "Make America Great Again". Fait rare : il était accompagné de sa femme Melania, qui a fait une brève allocution. "Une voix pour le président Trump est une voix pour une Amérique meilleure", a-t-elle affirmé, lunettes de soleil sur le nez.

Le président américain a vanté la hausse, annoncée le matin même, de 33,1% du Produit intérieur brut au troisième trimestre (en rythme annualisé). "Tellement heureux que ce fantastique chiffre du PIB soit sorti avant le 3 novembre", avait-il tweeté plus tôt. Mais ce chiffre, aussi spectaculaire soit-il, intervient après un plongeon tout aussi historique de 31,4% au printemps. Il a en outre été essentiellement soutenu par les aides généreuses versées par le gouvernement fédéral face à la pandémie, et qui ont désormais pour la plupart pris fin.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.