08/09/2016 16:20
Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, devance son adversaire démocrate, Hillary Clinton, de 19% et recueillerait 55% des suffrages exprimés par les militaires et les anciens combattants, contre 36% pour Mme Clinton, selon un sondage publié le 7 septembre.
>>Présidentielle américaine : la course se resserre
>>Maison-Blanche : Clinton et Trump dans la dernière ligne droite

La candidate démocrate Hillary Clinton. Photo : AFP/VNA/CVN

Le soir du 7 septembre, les deux candidats consacreront une trentaine de minutes à leurs stratégies respectives en matière d'intervention militaire lors d'un événement qui réunira des membres des forces armées en service actif et des anciens combattants.

Un nombre significatif de ces électeurs déclarent qu'ils ne font pas confiance aux capacités de Mme Clinton ou de M. Trump pour être le chef des armées américaines. Néanmoins, une faible majorité d'entre eux feraient plutôt confiance à M. Trump (53%), révèle le sondage hebdomadaire sur l'élection présidentielle réalisé par NBC News SurveyMonkey.

Globalement, 47% des électeurs qui sont actuellement sous les drapeaux ou qui ont servi dans l'armée américaine déclarent qu'ils ne font pas confiance à M. Trump pour être un chef des armées américaines efficace.

Sur l'ensemble des électeurs inscrits, 59 % d'entre eux ne l'estiment pas en mesure d'être le chef des armées américaines et seulement 39% lui font confiance, indique le sondage.

Bien que M. Trump bénéficie globalement du soutien des électeurs ayant servi dans l'armée ou étant actuellement sous les drapeaux, Mme Clinton recueille davantage d'opinions favorables pour ce qui concerne l'utilisation des armes nucléaires (44%). Cependant, un quart de ces électeurs déclarent ne faire confiance à aucun des deux candidats pour ce qui est de la gestion de ces questions.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.