24/12/2018 11:08
Le président américain Donald Trump a annoncé le 23 décembre le remplacement par intérim du ministre de la Défense James Mattis dès le 1er janvier par son adjoint Patrick Shanahan, avançant le départ de ce général respecté avec lequel il avait d'importantes divergences, notamment sur le retrait de Syrie.
>>États-Unis: Trump nomme Patrick Shanahan secrétaire à la Défense par intérim
>>Les ministres américain et indienne de la Défense réaffirment leur forte relation

Le président Donald Trump (gauche) et Patrick Shanahan, ministre adjoint de la Défense, le 18 juillet 2017 à la Maison Blanche. Photo: AFP/VNA/CVN

James Mattis, 68 ans, avait dit qu'il partirait fin février pour permettre une transition fluide avec son successeur, mais Donald Trump, qui aurait mal pris la couverture médiatique de la lettre de résignation du général, très critique à son endroit, a avancé le calendrier.

"J'ai le plaisir d'annoncer que notre très talentueux ministre adjoint de la Défense Patrick Shanahan, assumera le titre de ministre de la Défense par intérim à partir du 1er janvier 2019", a tweeté M. Trump. "Patrick a une longue liste de réussites en tant qu'adjoint et auparavant chez Boeing. Il sera fantastique!"

M. Mattis a présenté jeudi 20 décembre sa démission, qui devait initialement être effective fin février, au lendemain de l'annonce par M. Trump du retrait le plus vite possible des 2.000 soldats américains stationnés en Syrie, estimant que le groupe État islamique (EI) était vaincu. Le même jour, il indiquait que la préparation d'un désengagement partiel d'Afghanistan était lancée.

Ces décisions ont pris par surprise les alliés des États-Unis, et celui qui était ministre de la Défense depuis l'arrivée du milliardaire à la Maison Blanche en janvier 2017 a affiché ouvertement jeudi 20 décembre son désaccord avec la nouvelle stratégie de l'administration américaine.

Le départ de James Mattis a été suivi vendredi 21 décembre par celui de l'émissaire des États-Unis pour la coalition internationale antijihadistes Brett McGurk. Selon plusieurs médias américains, il avait décidé de quitter son poste en février mais il a avancé cette échéance après les derniers rebondissements.

Le retrait de Syrie "a laissé nos partenaires de la coalition troublés et nos partenaires dans les combats désemparés", a-t-il écrit."Je me suis employé cette semaine à essayer de gérer certaines retombées (...) mais finalement j'ai conclu que je ne pouvais appliquer ces nouvelles instructions et maintenir mon intégrité".

Le successeur de James Mattis, Patrick Shanahan, n'a jamais servi dans l'armée et a effectué la majeure partie de sa carrière dans le privé.

Il occupe le poste d'adjoint au Pentagone depuis juillet 2017. Auparavant, il a passé une trentaine d'années chez Boeing, dont il a été vice-président du constructeur aéronautique américain Boeing, chargé de la logistique et des opérations, mais aussi vice-président et directeur général de Boeing Missile Defense Systems.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.