22/06/2021 17:26
Les 1.000 premiers volontaires de la 3e phase des essais humains du vaccin Nano Covax ont reçu des injections, a annoncé mardi 22 juin l’Académie de médecine militaire relevant du ministère de la Défense.
>>COVID-19 : continuer d'élever le niveau de vigilance
>>Le vaccin made in Vietnam Nano Covax sur de bons rails

Injection du vaccin Nano Covax à titre d'essai pour un volontaire.
Photo : VNA/CVN

La troisième phase des essais humains du vaccin Nano Covax, également la dernière, a été réalisée à l’Académie de médecine militaire (Hanoï) et dans d’autres villes et provinces du pays.

Les 1.000 premiers volontaires se sont vus injecter le vaccin, 25 mcg, a précisé le prof. associé-docteur Chu Van Mên, directeur du Centre pour les essais cliniques et la bioéquivalence, ajoutant que jusqu'à présent, l'état de santé de ces volontaires était stable.

Nano Covax est le premier vaccin anti-COVID-19 du Vietnam expérimenté sur l’homme. Développé par la Société de biotechnologies pharmaceutiques Nanogen, ce vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante qui diffère des vaccins inactivés et de ceux vivants atténués, développés par certains établissements de recherche.

Ses essais cliniques sur l’humain sont divisés en trois phases. Les deux premières visent à évaluer la production d’anticorps, la dernière permettra de vérifier si le vaccin empêche réellement les gens de tomber malade.

Après trois mois d’essais cliniques de la 2e phase, lancée le 26 février dernier, la quantité d’anticorps contre le coronavirus de tous les volontaires a augmenté.

La 3e phase d’essais doit être effectuée en juin avec la participation de 13.000 volontaires. L’Académie de médecine militaire a mobilisé de nombreux médecins, techniciens, étudiants... pour que cette phase puisse être déployée dans dix villes et provinces du pays.

Les critères de recrutement des volontaires seront donc  assouplis en raison de l’innocuité du Nano Covax enregistrée lors des deux premières phases. Les participants doivent être âgés de 18 à 75 ans. Une numération globulaire ainsi que la recherche d’anticorps contre le virus SARS-CoV-2 seront effectuées. Ceux déjà exposés au coronavirus ou disposant d’anticorps seront éliminés.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.