08/03/2019 23:25
>>Agressions au couteau à Paris: le suspect mis en examen et placé en détention provisoire
>>France: quatre blessés dans une attaque au couteau à Périgueux

La prison d'Alençon/Condé-sur-Sarthe (Orne), où deux surveillants ont été grièvement poignardés mardi 5 mars par un détenu radicalisé, était bloquée vendredi pour la troisième journée consécutive par des surveillants, selon l'administration pénitentiaire. "Le centre pénitentiaire de Condé est toujours bloqué. 50 agents étaient devant à 7h00", a indiqué le service de communication régional de l'administration pénitentiaire (AP), à Rennes. Jeudi matin 7 mars, les forces de l'ordre étaient intervenues pour déloger les manifestants le temps que de la nourriture puisse entrer dans la prison et que les officiers puissent prendre leur service, selon la même source. Un manifestant avait été légèrement blessé lorsque les gendarmes mobiles ont fait usage de gaz lacrymogène, selon l'AP. "On lâchera rien, on restera là, on est déterminés", avait déclaré à des journalistes Vincent Temeet, représentant du SNEPAP/FSU juste après cette intervention. Les médias avaient été tenus à l'écart de la manifestation le temps de l'intervention des forces de l'ordre.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.