11/11/2019 16:56


Trois manifestants ont été tués dimanche 10 novembre dans le Sud de l'Irak et des dizaines blessés par les forces de l'ordre qui tiraient dans le Centre de Baghdad devenu un champ de bataille, la mobilisation se maintenant malgré le risque d'un "bain de sang". Ces manifestants ont été tués en soirée à Nassiriya par les balles des forces de sécurité et près de 200 autres blessés, alors qu'à Baghdad, sur la place Khallani, proche de la place Tahrir, des vagues de manifestants couraient sous les tirs dans un nuage de gaz lacrymogène. La contestation, lancée le 1er octobre pour réclamer la chute d'un pouvoir jugé corrompu et incompétent, a fait 319 morts selon un bilan officiel annoncé dimanche matin 10 novembre. Les protestataires se disent déterminés, malgré les arrestations et les enlèvements dans leurs rangs et des bombes sonores explosant par dizaines, surtout la nuit, faisant trembler tout le centre de Baghdad. Samedi 9 novembre, neuf manifestants avaient été tués à Baghdad -par balles ou par des grenades lacrymogènes dénoncées comme non-réglementaires car de type militaire et pesant dix fois plus qu'ailleurs dans le monde. 
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Côn Dao parmi les plus belles destinations pour les voyages hivernaux Le magazine prestigieux Vogue Paris a nommé l'île de Côn Dao dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud) parmi les neuf plus belles îles secrètes que les voyageurs devraient visiter cet hiver.