29/03/2018 16:22
Perfectionner rapidement la Loi sur l’éducation physique et les sports, accélérer le développement des mouvements sportifs au sein de la population et se concentrer sur les Jeux asiatiques, telles sont les trois tâches principales du secteur du sport en 2018.
>>Une stratégie fructueuse pour le développement des sports
>>Coupe d’Asie des nations U23 : le Onze national crée l’exploit

La délégation vietnamienne aux 17es Jeux asiatiques organisés en 2014 à Incheon (République de Corée).
Photo : Huu Quy/VNA/CVN

En fixant les prétentions sportives vietnamiennes pour l’année 2018, le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme et président du Comité olympique du Vietnam, Nguyên Ngoc Thiên, a exhorté le Département général de l’éducation physique et des sports à contribuer à l’amendement de la Loi sur l’éducation physique et les sports. Il a aussi demandé l’accomplissement des tâches assignées pour l’année à venir, tout en mettant l’accent sur les préparatifs des 18es Jeux asiatiques (ASIAD 18) organisés en Indonésie, ainsi que sur les éliminatoires des Jeux olympiques (JO) de Tokyo 2020.

En outre, il a déclaré nécessaire d’accélérer le développement des mouvements sportifs au sein de la population, d’améliorer les performances dans les disciplines olympiques et de s’efforcer d’obtenir des résultats satisfaisants lors des ASIAD 18, ainsi que d’autres compétitions régionales ou mondiales.

Une rampe de lancement pour le sport populaire

Selon Nguyên Ngoc Thiên, le rapport sur l’amendement de la Loi sur le développement de l’éducation physique et des sports a été examiné par l’Assemblée nationale (AN) en première lecture en 2017. Le monde du sport devrait réserver un bon accueil aux suggestions de l’AN pour s’en saisir et la perfectionner rapidement, afin qu’à son tour l’AN puisse disposer d’un matériau final et l’adopter. Il reste en effet beaucoup à faire en matière juridique sur le projet d’organisation des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) prévus en 2021 au Vietnam.

Les jeux locaux visant à sélectionner les finalistes des jeux nationaux fin 2018 constituent une bonne occasion de promouvoir le sport populaire. Raison pour laquelle, les instances sportives devraient continuer à collaborer étroitement avec l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, la Confédération générale du travail du Vietnam et d’autres secteurs en vue de renforcer l’activité physique dans l’intérêt de tous. Objectif : 31,5% de la population pratiquant régulièrement une activité physique fin 2018.

Aujourd’hui, le Vietnam voit plus grand et privilégie, dans ses politiques d’investissement, les disciplines olympiques.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

En outre, la promotion des programmes de natation sécurisée et de prévention de la noyade ainsi que l’organisation d’une journée de course olympique pour la santé populaire, etc. semblent entraîner des résultats à la hauteur des espoirs nourris par les officiels pour l’année 2018.

En route vers les ASIAD

"C’est un objectif à court terme, mais nous devrons le réaliser", a insisté Nguyên Ngoc Thiên. Avant d’ajouter : "La tâche la plus importante à l’heure actuelle est de se concentrer sur les ASIAD 2018 au cours desquels nous devrons gagner au moins trois médailles d’or, soit autant que ce que nous avons obtenu en 2006. Nous l’avons déjà fait par le passé alors pourquoi pas maintenant !".

Selon lui, la première étape du plan d’action en vue de ce rendez-vous consiste à sélectionner les athlètes les plus remarquables.

"Pas de temps pour réfléchir ! Nous devons le faire maintenant ! Nous avons des athlètes qui ont déjà atteint un niveau mondial. Je veux que les directeurs, les entraîneurs et les experts se réunissent pour établir un plan qui sera communiqué à l’opinion publique avant la décision finale d’envoyer des athlètes aux meilleurs centres de formation. Grâce à ces sélections, nous pourrons disposer des meilleures chances de victoire pour les jeux. Ce n’est pas un travail difficile", a-t-il estimé.

Pour les ASIAD 2018, le Vietnam prévoit d’envoyer environ 20 à 40 sportifs. Le karaté, le wushu et le pencak silat sont les disciplines dans lesquelles les champions ont une chance de gagner des médailles d’or. Les autres disciplines susceptibles de rapporter des médailles sont l’haltérophilie, la natation et le tir. "Plus de 400 athlètes et 85 entraîneurs seront convoqués dans cinq centres différents pour ces jeux. En dehors de la participation aux compétitions nationales, les athlètes clés seront envoyés à l’étranger pour des événements internationaux. Nous prévoyons également d’embaucher 15 entraîneurs étrangers pour s’occuper de certains sports censés nous apporter des médailles d’or", a déclaré Hoàng Quôc Vinh, directeur du Département des sports de haut niveau 1 (Département général de l’éducation physique et des sports).

"Cette année, nous allons également expérimenter les opportunités offertes par la science et la technologie de la biomédecine, la psychologie-éducation et les solutions de récupération, de nutrition et de fitness. Les meilleurs équipements et vêtements de compétition seront octroyés à tous les centres d’entraînement nationaux afin que les athlètes puissent exploiter pleinement leur potentiel", a-t-il déclaré. Verdict en août 2018.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.