08/06/2019 09:51
Issu d’une famille de musiciens, Trinh Nhât Quang (pseudo Tenkitsune), un des plus jeunes producteurs d’électro au Vietnam, est déjà le favori de nombreux labels de musique mondiaux.
>>Le successeur du «roi de la guimbarde»
>>Parcours d’un compositeur d’origine vietnamienne

 Le jeune musicien Trinh Nhât Quang (pseudo Tenkitsune).
Photo: TNQ/CVN

Né en 1997, Trinh Nhât Quang apprend le piano dès l’enfance. Son grand-père maternel est musicien, alors que sa mère est professeure de piano à l’Académie nationale de musique du Vietnam. Pourtant, Quang ne veut pas poursuivre son apprentissage de la musique classique. Grand fan des groupes d’eurodance dano-norvégien Aqua, néerlandais Vengaboys et de l’artiste de musique électronique français Mr. Oizo, le garçon apprend seul les principes de la musique assistée par ordinateur (MAO).

À 13 ans, il est déjà chargé du mixage audio de la musique lors d’une fête de son école. Depuis, Quang sait qu’il veut vraiment faire de la musique électronique. Après de nombreuses recherches, il réussit enfin à produire ses premiers morceaux grâce à de logiciels en ligne.

La musique de synthèse comme porte d’entrée

Trinh Nhât Quang est fasciné par les ordinateurs. Il a remporté le deuxième prix du Concours d’informatique pour les jeunes de Hanoï en 2007, puis le premier du Concours de création de logiciels de la ville en 2011. Indépendant, calme et modeste, Nhât Quang commence sa carrière internationale d’une manière très discrète de telle sorte que sa famille ne sait même pas ce qu’il fait derrière son écran. À ses 15 ans, sa mère est très étonnée lorsque son fils lui demande d’ouvrir un compte bancaire afin de recevoir les paiements depuis l’étranger pour ses MAO.

"Je consacre la plupart du temps au design sonore, car c’est le seul critère qui me distingue des autres producteurs, partage-t-il. Le principe de mon travail est d’apprendre sans cesse. Seules de nouvelles connaissances peuvent enrichir la créativité"

En 2015, il remixe la musique du jeu vidéo américain Undertale, juste dix jours après son lancement. Puis, il la met sur SoundCloud, une plate-forme de distribution audio en ligne sur laquelle les utilisateurs peuvent collaborer ainsi que promouvoir et distribuer leurs projets musicaux. Il n’y met pas beaucoup d’espoir. Et pourtant, le succès est immédiat, avec 200.000 écoutes après une semaine seulement.

La plupart du temps, Trinh Nhât Quang se produit avec les DJ, travaille avec ses collaborateurs...
Photo: Yokohama-JF/CVN

Ne s’en contente pas, il lance un deuxième remix avec 1,7 million d’écoutes sur SoundCloud. Son troisième remix gagne la 3e place sur le classement iTunes en juillet 2016. Ces réussites lui permettent de faire partie des deux artistes vietnamiens invités par SoundCloud à devenir partenaires de son programme SoundCloud Premier, destiné aux grands comptes sur cette plate-forme.

Les succès se succèdent. Le label américain Tiny Waves signe un contrat avec Quang pour mettre ses œuvres sur la liste des morceaux de remix du jeu vidéo Undertale.

Vers une carrière de musicien professionnel

Trinh Nhât Quang conserve toujours sa passion pour l’informatique. Il apprend à utiliser plusieurs logiciels au service de sa production de musique concernant l’audiofréquence, l’enveloppe sonore, l’enregistrement dans le studio, le mastering (matriçage)… Au cours de ses études auto-didactes, il rencontre de nouveaux amis musiciens qui viennent des quatre coins du monde.

En avril 2017, Funimation, une compagnie de divertissements américaine appartenant à Sony Pictures Entertainment, lui propose d’utiliser son œuvre Lemon Soda pour les bandes-annonces des prochains films d’animation projetés sur sa chaîne. Une nouvelle motivation pour Quang. La même année, Foxsky, producteur de musique électronique américain du label Mad Decent, accepte de devenir son représentant aux États-Unis.

... ou reste dans son studio d’enregistrement. 
Photo: Yokohama-JF/CVN

En novembre 2017, Trinh Nhât Quang publie officiellement sur le site américain de musique en ligne bandcamp.com son premier album Little Fox Adventure (son pseudo Tenkitsune veut littéralement dire "petit renard" en japonais), qui rassemble ses premières compositions de musique électro. Celles-ci comprennent les remix de musique de jeux vidéo et de séries de dessins animés japonais, ce qui répond plutôt au marché de musique à l’étranger.

Ce premier album lui donne une certaine réputation. Quelques labels d’électro mondiaux tels que Good Enuff, Trekkie Trax Japan, Moving Castle, Warner Music Hongkong et Maltine Records signent ensuite des contrats avec ce jeune producteur vietnamien.

En juin prochain, son deuxième album Dreamers Fall sortira sur bandcamp.com. Cette fois, ce jeune artiste tente de créer une musique plus stylisée pour un album de concept avec des innovations dans les sons, la technique et le contenu. "Tous les débuts requièrent leurs fins. Je considère ce deuxième album comme l’arrêt de la première période de ma composition pour en ouvrir une nouvelle", confie Trinh Nhât Quang. De nouveaux styles musicaux l’attendent. 

Bientôt diplômé en design graphique à l’École normale supérieure des arts du Vietnam, Quang voudrait partir aux États-Unis pour son deuxième diplôme, soit en design graphique, soit en production de musique.

Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Les entreprises œuvrent pour le développement durable du tourisme Selon l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, au cours de ces deux dernières décennies, un développement impressionnant du secteur touristique national a été constaté.