23/07/2020 15:16
Situé à 300 km de Hô Chi Minh-Ville, le sentier Tà Nang - Phan Dung qui relie les provinces de Lâm Dông et de Binh Thuân est parmi les meilleurs treks du Vietnam. La période idéale pour s’y attaquer est entre les mois de juin et décembre.
>>Lancement d’un nouveau circuit de découverte de la grotte Son Doong
>>Le Vietnam, destination de rêve pour les randonneurs

Le sentier Tà Nang - Phan Dung. 
Photo : BDL/CVN

Depuis des années, le trek Tà Nang - Phan Dung fait la joie de milliers de randonneurs passionnés par la nature et l’aventure. Il faut au moins deux jours et une nuit pour parcourir les 55km qui présentent un certain niveau de difficulté. En ce moment, la pluviométrie augmente et le paysage prend une magnifique couleur verte. Hoàng Van Quang, qui habite la commune de Tà Nang, dans la province de Lâm Dông, est l’un des organisateurs du trek pour les touristes.

"Il y a deux saisons marquées : la saison sèche et celle des pluies. Lors de la saison sèche, nous recommandons aux touristes la première piste qui traverse principalement des collines. Pendant la saison des pluies, la végétation est omniprésente. On prend la deuxième piste en passant par la cascade d’Yaly. Le chemin peut s’avérer glissant et boueux. Pour marcher en toute sécurité, la présence des guides et des gardes forestiers est pratiquement indispensable. Nous recommandons plutôt un voyage organisé avec le logement et les repas inclus", explique-t-il.

Les pentes raides des collines constituent le grand défi de la première piste. Pendant les étapes du trek, le souffle du vent qui traverse la montagne permet d’effacer la fatigue et les randonneurs découvrent avec enchantement la beauté à couper le souffle des paysages.

"C’est la première fois que je fais le trek. Honnêtement, je ne souviens plus du nombre de collines que nous avons traversées. Plus on monte en altitude, plus le paysage change. Au milieu des collines, les plaines d’un vert magnifique ressemblent à des tapis de gazon. L’air est frais. Ces paysages extraordinaires me donnent la force de continuer", dit un randonneur.

"En marchant, on peut admirer la beauté des montagnes qui sont encore sauvages. C’est formidable", affirme un autre.

Le point de vue le plus connu du sentier Tà Nang - Phan Dung culmine à 1.701m. Au mois de juin, les touristes ont l’impression de pouvoir toucher les nuages. Après quelques minutes de repos, les randonneurs poursuivent leur chemin en direction de la Colline de Deux pins à laquelle ils accéderont en fin de journée. C’est l’occasion de cuisiner et de dîner avec les locaux avant de passer la nuit dans les tentes au milieu de la nature.

"Le camping se trouve à Phan Dung, une commune rattachée à la province de Binh Thuân. On y passe une nuit inoubliable. On se met autour du feu pour bavarder et goûter les plats préparés par les habitants. La nuit, on pourra admirer les nuages. C’est magnifique !", explique Hoàng Nguyên Anh Duy, un guide.

Le trajet pour la deuxième journée comprend 12km de routes forestières et 5km de routes gorgées de sable et de cailloux. Les pentes sont beaucoup plus douces. En chemin, on traverse des chutes d’eau, des ruisseaux et des champs de pampa à perte de vue. Les randonneurs fatigués peuvent terminer les derniers kilomètres de leur périple en taxi-moto. Après 48 heures d’immersion dans une nature spectaculaire, chacun pourra choisir de retourner dans l’effervescence de Hô Chi Minh-Ville ou de se reposer sur l’extraordinaire plage de Mui Ne (ville de Phan Thiêt).

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.