27/06/2014 10:45
À partir du 1er juillet, une campagne de contrôle des motocycles portant des casques non réglementaires sera lancée.


À Hanoi, les casques contrefaits ne sont plus vendus sur les trottoirs des rues de centre-ville. On les trouve dans les axes périphériques comme Lang, Giai Phong, Chùa Bôc, Câu Giây, Nguyên Trai, Nguyên Van Cu où vivent de nombreux étudiants et ouvriers au prix variant entre 30.000 et 40.000 dôngs l’unité, soit 3 à 8 fois moins chers que les casques originaux.

 
Tout conducteur de moto et de vélo électrique ne portant pas de casque doit payer une amende. Photo : VNA/CVN


«Chaque jour, je vends entre 5 à 7 casques, voir une dizaine. Les casques contrefaits sont légers, raisonnables et en différentes couleurs. Les jeunes les préfèrent», raconte une vendeuse assisse sur le trottoir de la rue Giai Phong.

«Malgré l’annonce des sanctions contre le port des casques non réglementaires, la population fait la sourde oreille. Le nombre des clients achetant les vrais produits reste très bas. Les gens pensent à acheter les casques de qualité une fois que la réglementation entre en vigueur», a dit Mme Tâm, propriétaire d’une boutique sur la rue Nguyên Trai, arrondissement de Hà Dông.

En effet, bon nombre de boutiques vendent à la fois des vrais et des faux casques.

Action ferme

Selon Nguyên Trong Thai, responsable du Comité national de la sécurité routière (CNSR), un an après la mise en œuvre de la directive No 4 du Premier ministre sur le renforcement du contrôle et le traitement des violations dans la production, le commerce et l'usage des casques non réglementaires pour les motocyclistes, le nombre d’utilisateurs des casques de qualité a augmenté. Le renforcement de contrôle a réduit en partie le phénomène de contrefaçon et de commercialisation des casques de mauvaise qualité. Pourtant beaucoup des jeunes mettent toujours des casques non réglementaires.

Face à cette situation, le CNSR a élaboré un plan de déploiement de la campagne de contrôle du port, de la production et du commerce des casques concernant 63 provinces et villes du pays.

En vertu de cette campagne, tout conducteur de moto et de vélo électrique ne portant pas de casque doit payer une amende tandis que les établissements de production et de commerce des casques contrefaits et non réglementaires seront lourdement sanctionnés.

«Le CNSR coopérera avec les organismes concernés pour publier le nom des contrefacteurs ainsi que des marques et types de casques de mauvaise qualité», a conclu M. Thai.

 

Duy Minh/CVN

 



Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.