01/08/2020 21:57
La compagnie aérienne la plus importante d'Amérique latine, le groupe brésilo-chilien LATAM, a annoncé vendredi la suppression de quelque 2.700 emplois, soit un tiers de ses effectifs, pour faire face aux conséquences désastreuses de l'épidémie de coronavirus dans le transport aérien.
>>Clap de fin pour le Boeing 747, qui a démocratisé le voyage aérien
>>L'adieu aux "Jumbo Jets" : British Airways retire le 747 de sa flotte

Un avion de la LATAM sur le tarmac de l'aéroport de Santiago du Chili, le 26 mai. Photo : AFP/VNA/CVN

La compagnie aérienne LATAM a indiqué ne pas être parvenue à trouver un accord avec les syndicats pour réduire les salaires, et en conséquence, elle a décidé de réduire son personnel pour maintenir son activité.

LATAM va offrir un plan de départs volontaires jusqu'à mardi, et commencera ensuite à licencier du personnel si les candidats au départ ne sont pas assez nombreux, a expliqué le groupe.

Fin mai, LATAM s'est déclarée en faillite aux États-Unis et placée sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites qui permet à une entreprise n'arrivant plus à rembourser sa dette de se restructurer à l'abri des créanciers.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam