17/10/2018 01:56
Lors d'un atelier sur la transformation verte dans la sous-région du Mékong tenu le 16 octobre à Quang Ninh, le vice-président de l'Académie des sciences sociales du Vietnam (VASS) Dang Nguyên Anh a souligné que la sécurité de l'énergie et des ressources en eau constituait la préoccupation des pays en développement.
>>Les projets éoliens dans la ligne de mire des investisseurs étrangers
>>Séminaire sur le développement agricole impliquant les énergies renouvelables
>>Promouvoir le développement des énergies renouvelables au Vietnam

L'atelier sur la transformation verte dans la sous-région du Mékong tenu le 16 octobre à Quang Ninh. Photo: BQN/CVN

L'atelier était organisé conjointement par la VASS, l'Institut sud-coréen de l'environnement (KEI), l'Académie royale du Cambodge (RAC) et l'Académie nationale des sciences sociales du Laos (LASS).

La sécurité de l'énergie et des ressources en eau est importante pour les trois pays partageant la même frontalière que sont le Vietnam, le Laos et le Cambodge, pays étroitement liés aux questions économiques, politiques, sociales et environnementales. La transformation verte pour la sécurité énergétique et la sécurité des ressources en eau renforce la coopération entre les trois pays, contribuant ainsi à la croissance et à la durabilité de ces pays.

Le Docteur Eap Ponna, directeur de l'Institut des sciences et des technologies de RAC, a déclaré que, même si les grands barrages construits sur le Mékong ont apporté des avantages considérables au cours des dernières années, ont laissé des conséquences écologiques et sociales imprévues. Dans le bassin du Mékong, la création d’institutions est une combinaison complexe d’organisations internationales, nationales, gouvernementales et non gouvernementales, de professionnels du commerce ou de moyens de subsistance impliquant de nombreuses agences et différentes parties concernées.

Il est donc nécessaire d'intensifier le développement des institutions officielles, de soutenir les organisations civiques, de mobiliser les ONG pour les intérêts communs, de soutenir l'éducation et la santé en tant que point de départ du processus de développement de cette zone pour qu’elle devienne zone prospère.

--------------------
Le Vietnam dispose d'un grand potentiel
en matière d'énergie verte et d'énergie renouvelable
-----------------------------------------
 
Selon Trân Minh, spécialiste de la VASS, le Vietnam dispose d'un grand potentiel en matière d'énergie verte et d'énergie renouvelable. Jusqu'à présent, le rythme de développement de l'énergie verte est assez limité. Un certain nombre de facteurs ont une influence sur cette situation, notamment des facteurs économiques, financiers, environnementaux, technologiques, institutionnels, sociaux, culturels, comportements... Tous ces facteurs non seulement ont un impact positif, mais entravent également le développement de l'énergie verte. L'utilisation efficace de l'énergie joue un rôle essentiel dans la réduction de la pollution et offre des avantages supplémentaires.

Le Professeur associé-Docteur Somchith Souksavath, assistant du directeur de la LASS, a souligné que la promotion et le développement de la production d'énergie renouvelable constituaient l'une des priorités du gouvernement laotien, visant à stabiliser l'approvisionnement en énergie, à soutenir le développement socio-économique, à réduire la pauvreté, à répondre aux besoins des populations locales dans les zones rurales et à contribuer à l'autosuffisance en énergie et à l'exportation vers certains pays membres de l'ASEAN, en particulier les pays voisins.

L'énergie éolienne contribue à assurer la sécurité énergétique.
Photo: Ngoc Hà/VNA/CVN

Selon le Docteur Ik Jae Kim, chercheur principal du KEI, l’orientation future de la gestion des ressources en eau et de l’énergie hydroélectrique est l’un des problèmes les plus importants dans l’évaluation de l’impact des changements climatiques avec la gestion des ressources en eau, la gestion des écosystèmes fluviaux, la gestion des eaux transfrontalières pour assurer un développement durable. La construction de barrages hydroélectriques ou de barrages polyvalents est presque inévitable dans le processus d'urbanisation et d'industrialisation.

Cependant, une conception soignée est nécessaire si la centrale hydroélectrique ou le réservoir polyvalent est construit en aval avec une source de pollution importante. La mise en place d'un meilleur système de surveillance et d'information sur l'eau constituerait donc un bon moyen d'éviter les impacts en se basant sur des données scientifiques, de minimiser les troubles et de partager la gestion de l'eau. C'est le cas de la gestion des rivières transnationales comme le Mékong.

Lors de l'atelier, les participants ont discuté des défis et des opportunités liés à la transformation de l'énergie verte, au développement de l'hydroélectricité et à  l’atténuation des impacts sur l'environnement, à une approche intégrée de la sécurité énergétique et de la sécurité des ressources en eau, afin d’avoir une vision intégrale pour promouvoir une société pacifique, un développement durable, pour rendre justice aux citoyens, pour mettre en place des institutions efficaces, responsables et complètes à tous les niveaux.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.