16/08/2017 19:21
Chaque jour, près de 500 patients de l’hôpital Cho Rây sont transférés vers d’autres établissements. Ceci contribue à décharger les services de cet hôpital renommé de Hô Chi Minh-Ville. Ce fait a été présenté, il y a quelques jours, lors de la conférence "Modèle de coopération en vue de désengorger l’hôpital Cho Rây", par Nguyên Ngoc Truong Son, directeur de l’établissement.
>>L’hôpital Cho Rây réussit quatre greffes d’organes à partir d’une donneure
>>Aide de la JICA pour l’hôpital Cho Rây

Le service traumatologie-orthopédie de l'hôpital Cho Rây est toujours en surrégime.

Selon Nguyên Ngoc Truong Son, chaque jour, son hôpital soigne près de 10.000 patients internes et externes. C’est une pression énorme pour ses médecins. Ainsi, pour améliorer cette situation, l'établissement a mis en œuvre de nombreuses mesures en visant en permanence la qualité des traitements médicaux. Ces actions relèvent du projet 1816 du ministère de la Santé et tournent autour du transfert de techniques médicales aux hôpitaux locaux ainsi que de la construction d’un réseau d'hôpitaux et de cliniques annexes.

En 2010, l’hôpital Cho Rây a signé des accords de coopération avec 7 hôpitaux concernant 25 cliniques. Des patients de Cho Rây sont ainsi soignés dans ces établissements, notamment dans les services de réanimation et/ou de prise en charge postopératoire. À ce jour, ce sont désormais 54 facultés dans 12 hôpitaux qui participent à ce vaste projet, dont 7A, 30/4, Xuyên Á ou encore Vinmec...

Selon des statistiques de l’hôpital Cho Rây, chaque jour, environ 500 patients sont transférés vers ces annexes partenaires. «Toutefois, pour assurer la qualité des traitements, ces établissements doivent disposer de critères médicaux conformes au statut de Cho Rây. En outre, ces patients transférés sont pris en charge par leurs assurances», a précisé le directeur Nguyên Ngoc Truong Son.

Grâce à cette coopération, les services les plus surchargés de l’hôpital Cho Rây sont soutenus efficacement. Par exemple, en 2016, le Service de traumatologie cérébrale a transféré près de 8.000 des 21.000 patients, et celui de traumatologie-orthopédie, 2.100 sur 7.300 patients. Dans le Service des maladies cardio-vasculaires, ce sont près de 40% des patients qui ont pu être transférés.

Luong Ngoc Khuê, chef du Département de gestion des soins et du traitement des maladies du ministère de la Santé, a apprécié la situation : «Il s’agit-là d’un projet remarquable permettant de limiter les surcharges hospitalières comme le souhaite notre ministère. L’hôpital Cho Rây et ses annexes doivent continuer dans cette voie et progresser encore en évaluant régulièrement la coopération pour perfectionner les procédures de transfert de malades».

Texte et photo : Quang Châu/CVN








 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Rough Guides suggère des destinations à Hô Chi Minh-Ville Rough Guides, l'un des guides de voyage les plus réputés au monde, vient de partager des expériences passionnantes vécues à Hô Chi Minh-Ville.