23/04/2020 10:43
Fort d’une expérience de 50 ans, Trân Van Dô est l’un des artisans les plus talentueux du village de céramique de Bat Tràng, à Hanoï. Il a restauré une soixantaine d’émaux et créé des centaines de pièces originales.
>>Une découverte culturelle à Bat Tràng
>>Poterie Go, une spécialité de Binh Thuân

L'artisan Trân Van Dô. 

Né dans une famille où on est céramiste depuis 18 générations à Bat Tràng,  le jeune Dô, alors âgé de 10 ans, passe ses journées à côté de son père pour "absorber" ses techniques. Adulte, il décide d’enrichir son savoir-faire en travaillant dans plusieurs ateliers de céramique de la région. À 29 ans, l’âge mûr du métier selon lui, Dô estime avoir accumulé assez d’expérience pour lancer sa propre carrière.

"Petit, j’ai appris les techniques auprès des patriarches de mon village. Plus grand, j’ai cherché à acquérir des connaissances auprès de certains céramistes réputés et j’ai eu l’occasion de découvrir plusieurs collections rares. Ces différentes expériences m’ont permis de comprendre ce que je voulais vraiment faire. C’est de reproduire les objets datant des dynasties Ly et Trân", informe-t-il.

Dô respecte les quatre critères imposés à la création d’un objet en céramique de qualité : la forme, la matière, la décoration et l’histoire qu’il raconte. Un bel objet doit évoquer une histoire, de préférence tirée des contes populaires.

"Pour les grands céramistes, une boule de terre vaut de l’or. Après 50 ans, j’ai finalement compris ce que cela voulait dire. En fait, un véritable artisan doit être en mesure de donner une âme à chacun de ses produits. Je passe beaucoup de temps à modeler le produit et à lui donner une décoration typiquement vietnamienne", explique Trân Van Dô.

M. Dô a réussi à reproduire à l’identique de nombreuses pièces anciennes dont certaines datant de plusieurs siècles. Parmi ses travaux les plus remarquables, on retient une fiole à liqueur à hanche datant des dynasties des Lê et des Mac que le gouvernement vietnamien a choisi comme cadeau diplomatique pour le 5e Sommet de l’ASEM en 2003, et un encensoir de la dynastie des Nguyên qui a été offert au président américain George W. Bush en 2006 à l’occasion de sa visite au Vietnam. Trân Van Dô a aussi signé "La tortue du lac Hoàn Kiêm", l’une des œuvres offertes lors de la célébration du millénaire de la capitale en 2010.

Lê Khanh Ly, une céramiste, affirme : "Trân Van Dô a créé la marque Trân Dô. L’une des caractéristiques les plus emblématiques de cette marque est la couleur marron et les motifs typiques de la dynastie des Trân. Il a su marier ses techniques hors pair avec le style original des Trân".

Médaille d’or de plusieurs concours nationaux, Trân Van Dô surnommé la main d’or a été déclaré artisan populaire et citoyen d’honneur de Hanoï. Il a transformé sa maison en une exposition permanente où il présente les techniques de son village et ses œuvres réalisées pendant un demi-siècle. Cette destination est devenue l’une des escales incontournables du village de Bat Tràng.

Texte et photo : VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.