18/02/2018 14:00
Animaux, plantes et surtout fleurs... Tout autant de motifs que Trân Phuong Nga peut créer à l’aide de seringues, réalisant ainsi de véritables œuvres d’art pour ses gâteaux en gelée 3D. Rencontre avec cette femme pour dévoiler ses techniques prisées des férus de pâtisserie.
>>L’art des gâteaux en gelée 3D

La magicienne des gâteaux en gelée 3D, Trân Phuong Nga.
Photo : TPN/CVN

Ces dernières années, les gâteaux en gelée 3D artistique ont connu un véritable engouement au Vietnam. Avec ce type de gâteau, le fait d’admirer le résultat final comme œuvre d’art et ainsi d’évaluer la virtuosité de sa créatrice est beaucoup plus important que la dégustation de la pâtisserie en soi, comme l’on aurait coutume de le faire avec un gâteau d’anniversaire lambda.

Et comme toute passion ou toute tendance en vogue, ou devrait-on dire au goût du jour, nombreux sont les Vietnamiennes, jeunes ou moins jeunes, qui se lancent dans la confection de ce type de gâteau. La Hanoïenne Trân Phuong Nga, 37 ans, fonctionnaire travaillant à l’Institut vietnamien de la médecine vétérinaire, fait partie de ces amateurs engagés dans le domaine. Mais elle a très vite réussi à parfaitement maîtriser les techniques. Sans en rester là, elle cherche à faire la différence en créant elle-même ses propres techniques de dessins.

À l’occasion du Têt traditionnel 2018 sous le signe du Chien, elle a accordé au Courrier du Vietnam une interview pour partager ce qu’elle a accompli ainsi que ses projets futurs pour aller plus loin dans cette passion.   

Pour quelle raison avez-vous décidé de vous lancer dans la confection de gâteaux en gelée 3D artistique ?

J’ai fait la connaissance avec la gelée 3D artistique il y a trois ans. La raison est toute simple. J’ai un fils qui adore les bonbons de gelée et qui n’aime pas les fruits. Afin de compléter son apport en Vitamine C, il a fallu ruser... J’ai donc cherché à mettre des morceaux de fruits dans la gelée, faite maison, afin d’avoir des desserts à son goût. Au fur et à mesure, j’ai commencé à être séduite par la confection des gâteaux en gelée. J’ai ensuite regardé plusieurs vidéos de l’étranger spécialisées dans le dessin de gâteau en gelée 3D artistique en ligne et je me suis lancée. Maintenant, c’est devenu une passion et un loisir.

Dans cet art, il faut avoir un sens esthétique, de l’habileté, de la patience et de la concentration.
Photo : TPN/CVN

Pouvez-vous présenter brièvement cet art qui intéresse actuellement de plus en plus de Vietnamiennes ?

Pour avoir un gâteau en gelée 3D artistique, on commence tout d’abord par la cuisson du mélange du jus de coco, de l’eau et d’un produit gélifiant. Une fois cuit, le mélange est divisé en deux quantités qui seront ensuite versées dans deux moules en plastiques similaires (les formes varient et peuvent être rondes, rectangulaires, ou en forme de cœur notamment) qu’on laisse ensuite refroidir au réfrigérateur pendant quelques heures afin d’obtenir deux parties de  couche de gelée transparente, fine et soyeuse.

Si la première sert de fonds (couche inférieure), la deuxième (couche supérieure, partie la plus importante du gâteau) est réservée à l’injection des couleurs pour créer les sculptures et les motifs désirés. Il faut ensuite préparer les liquides de différentes couleurs qui seront injectés dans la gelée à l’aide de seringues dans le but de créer les fameuses sculptures 3D à l’intérieur du gâteau. Cette technique, qui dépend du talent de chaque pâtissière, permet d’obtenir des motifs de décorations variés tels que fleurs, feuilles, plantes, animaux, paysages ou n’importe quel thème de prédilection, il n’y a pas de limites.

Nga n’utilise pas de colorants alimentaires. Ses couleurs sont entièrement d’origine naturelle.
Photo : TPN/CVN
Vous êtes l’une des rares pâtissières amateurs qui ont très rapidement réussi dans ce domaine : vos œuvres sont appréciées pour la netteté et l’excellence des couleurs et des dessins. Le nombre de "followers" ne cesse de croître sur votre compte Facebook. Quelle est alors la clé du succès ?

Le plus important reste la passion. Dans cet art, les techniques en soi ne sont pas trop compliquées. Mais, il faut que l’artisan fasse preuve d’une grande patience et d’un sens aigu de l’observation, le tout accompagné d’une pratique régulière afin d’atteindre la dextérité nécessaire. La dimension artistique est primordiale. Il faut naturellement avoir un esprit esthétique ainsi qu’une grande attention aux détails.

Mes techniques sont différentes de celles habituellement utilisées. Personnellement, je n’aime pas trop utiliser les outils vendus largement sur le marché car ils donnent des résultats plutôt grossiers, notamment avec les pétales de fleurs ou les feuilles. J’utilise des seringues médicales, plus précisément celles de type G18. Celles-ci, dont la pointe se courbe à ma guise, me permettent de créer des sculptures plus vivantes, plus souples qui ressemblent davantage à la réalité. Pour atteindre ce résultat de vraisemblance, il a fallu fournir un grand travail d’observation en amont.

À propos des matières premières, je n’utilise pas de colorants alimentaires. Mes couleurs sont entièrement d’origine naturelle. Par exemple, le jaune est fabriqué à base de graines de gardénia, ou de poudre de potiron, le rose est à partir de jus de fruit du dragon, le vert, quant à lui, est obtenu grâce au thé vert en poudre ou aux feuilles d’ananas, le marron, lui, est à base de poudre de cacao. Pour le violet, j’extrais des fleurs de clitoria ternatea (pois bleu) ou encore à l’aide de patates douces violettes.

Un gâteaux en gelée 3D de Trân Phuong Nga au thème de printemps.
Photo : TPN/CVN

Vous avez présenté sur votre compte Facebook des collections par thèmes comme Noël ou le Nouvel An. Avez-vous des idées pour le Têt 2018 et l’arrivée du printemps ?

J’ai déjà dans ma tête des créations inspirées de peintures sur les quatre saisons et sur la végétation. Plus précisément, je me consacre à dessiner des plantes telles que le pin, le chrysanthème, l’abricotier, le pêcher, l’orchidée et le bambou notamment. Le chien, l’animal représentatif de l’année 2018, est aussi mon thème de prédilection. Je suis en train de mettre en place des séances de formation en ligne sur ces thèmes justement, afin d’aider les apprenants à pouvoir confectionner des gâteaux avec des images de l’ambiance du Têt traditionnel lors des retrouvailles familiales. En particulier, j’ai décidé d’offrir gratuitement aux jeunes férus de la gelée 3D artistique une vidéo d’apprentissage de la fabrication des gâteaux avec des sculptures représentant des pêchers, des pétards ou encore des étrennes, symboles du Nouvel An lunaire vietnamien.     

Outre les formations en ligne et les cours organisés sur mesure, voulez-vous aller plus loin dans cet art ?

Les gâteaux en gelée 3D artistique sont ma passion. Une passion que je compte poursuivre encore longtemps. Il me reste encore de nombreuses sortes de fleurs auxquelles je ne me suis pas encore frottée. Je veux donc m’entraîner davantage dans cet art que je considère avant tout comme un loisir. De plus, je continuerai d’ouvrir des cours en ligne personnalisés afin de répondre à la demande des apprenants. Dans l’avenir, je rêve d’ouvrir un petit commerce qui servira également de lieu de rencontre entre passionnées de la gelée 3D artistique. 

Quelques-unes de ses œuvres d’art.
Photo : TPN/CVN

Propos recueillis par Bùi Phuong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Promotion du tourisme vietnamien en Australie et en Nouvelle-Zélande Une délégation de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam conduite par son chef Nguyên Van Tuân, a organisé mercredi soir 15 août à Sydney un programme de promotion du tourisme vietnamien.