18/08/2018 18:10
Le professeur Trân Duy Quy, docteur ès sciences, directeur de l’Institut d’études et de coopération technico-scientifique d’Asie-Pacifique et président de l’Association des sciences de développement rural du Vietnam, se consacre à l’agronomie depuis plus de 50 ans.
>>Honorer le talent, la créativité des agriculteurs vietnamiens
>>Les agricultrices vietnamiennes face aux changements climatiques
>>La France honore un agronome vietnamien

Trân Duy Quy et des paysannes vietnamiennes.
Photo: KHPT/CVN

Trân Duy Quy est né en 1948 dans la province de Hà Nam, au sud de Hanoï. Étudiant brillant, il étudie la génétique à l’Université de Hanoï et obtient son diplôme en 1970 avec la mention "excellent". Il entre à l’Institut d’agronomie du Vietnam et entreprend des recherches sur le cycle rizicole et les pratiques culturales. 

Ses travaux lui permettent de mettre au point des dizaines de nouvelles variétés de riz de haute qualité et de haut rendement comme  le DT10, le VS1, le Son Lâm 1, le Vass 16, le BQ  et de contribuer à garantir la sécurité alimentaire au Vietnam.

Trân Duy Quy se souvient: "Quand j’étais directeur de l’Institut de génétique agricole, mes équipes et moi-même, avons travaillé sur la mise au point et la production d’une bonne trentaine de variétés de riz et de légumes. Mes travaux sur le développement rizicole en Asie ont été récompensés en 1995 par l’Organisation pour l’agriculture, l’alimentation et le développement agricole en Asie Pacifique. J’ai aussi participé à l’élaboration de la carte des technologies de production rizicole du Vietnam. Cet ouvrage a été élu ouvrage de recherche exemplaire en 2014 et a reçu la même année le prix  de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)".

Trân Duy Quy a également été président de l’Association des planteurs d’orchidées de Hanoï. Vuong Xuân Nguyên, chef du bureau de l’Association des plantes et des animaux d’agrément de Hanoï, fait savoir: "Trân Duy Quy est l’un des plus grands spécialistes du riz du monde. En 2002, il a été reconnu parmi les 1.000 scientifiques les plus influents du monde. Le comité populaire de Hanoï lui a demandé de développer un  label de  riz destiné à l’exportation".

Trân Duy Quy fut le premier Vietnamien à avoir été invité aux conférences internationales sur la génétique organisées, en Russie en 1978,  en Inde en 1983 et au Canada en 1988. Il a reçu le prix d’État pour la création de riz hybride en 2005, et l’Ordre du Travail de 3e classe. Il s’est vu décerner à quatre reprises le prix de la créativité technique du Vietnam (Vifotec) pour ses recherches. Sur ses projets d’avenir, Trân Duy Quy nous confie: "Je souhaite aujourd’hui améliorer la qualité du riz vietnamien. Nous travaillons actuellement à l’élaboration d’un label pour promouvoir et valoriser le riz vietnamien sur le marché mondial. La qualité du riz vietnamien ne concurrence toujours pas le riz thai et de gros efforts doivent être entrepris dans ce sens".

L’Union des associations scientifiques et techniques du Vietnam vient d’élire Trân Duy Quy parmi les 100 professeurs vietnamiens ayant consacré leur vie à la science.

VOV/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.