11/02/2017 21:06
Le Chili a invité les 12 pays participant aux négociations de l’accord de partenariat transpacifique (TPP) et la Chine à participer à la conférence de promotion commerciale en Asie-Pacifique prévue mi-mars.
>>Donald Trump signe l’acte de retrait des États-Unis du TPP
>>Réaction du Vietnam devant le retrait des États-Unis du TPP

Le TPP qui vise à abattre les barrières au commerce et à l'investissement  a été signé en février 2016 à Auckland (Nouvelle-Zélande) par 12 pays membres.
Photo : Hoosier Ag Today/CVN

Selon les prévisions, cette conférence aura lieu les 14 et 15 mars à Vina Del Mar, au Chili, dans le but de créer des discussions ouvertes sur les différentes initiatives commerciales en Asie-Pacifique,  pour déterminer la contribution de chaque pays à la structure commerciale internationale au XXIe siècle.

Selon l’ambassadeur du Chili au Canada, Alejandro Marisio, pour l’heure, huit pays ont confirmé leur présence à la conférence que sont le Canada, la République de Corée, le Japon, le Mexique, la Colombie, le Pérou, la Nouvelle-Zélande et la Chine. Selon cet officiel, c’est le premier effort dans la promotion du libre commerce  en Asie-Pacifique, après le retrait américain du TPP.

Pour l’heure, on ne sait pas encore si l’administration américaine enverra ou non son représentant à la conférence, tandis que le ministre australien du Commerce a parlé de la possibilité d’y assister pour promouvoir la pensée «TPP-1», allusion au retrait américain du TPP.

En effet, le nouveau président américain Donald Trump a signé le 23 janvier 2017 un document mettant fin à la participation des États-Unis au TPP, âprement négocié pendant des années par l’administration Obama.

Le TPP vise à abattre les barrières au commerce et à l'investissement. Après sept ans de négociations, le TPP a été signé le 4 février 2016 à Auckland, en Nouvelle-Zélande par 12 pays membres que sont l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les États-Unis et le Vietnam.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Quid du tourisme durable en 2018 ? Alors que 2017, proclamée "Année internationale du tourisme durable pour le éveloppement" par les Nations unies, a touché à sa fin, le bilan est fait et les perspectives pour 2018 sont prévues.