14/06/2014 23:20
Dans la matinée du samedi 14 juin, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, en coopération avec le Comité populaire de la province de Quang Ngai (Centre), a lancé une campagne de sensibilisation sur les frontières, la mer et les îles du Vietnam.


Cette campagne voit la participation de 11 ville et provinces du littoral méridional du Centre et du Tây Nguyên que sont Dà Nang, Quang Nam, Quang Ngai, Binh Dinh, Phu Yên, Khanh Hoà, Ninh Thuân, Binh Thuân, Dak Lak, Gia Lai et Kon Tum.

Des dons collectés pour les pêcheurs hauturiers. Photo : Nguyên Dân/VNA/CVN


L'organisation de cette campagne est significative en vue de sensibiliser l'ensemble de la population de Quang Ngai et, plus généralement, celle de l'ensemble du pays, des Viêt kiêu (Vietnamiens d'outre-mer) et des amis épris de paix du monde entier, d'affirmer la souveraineté sacrée aux frontières, sur la mer et les îles du Vietnam, de faire valoir la solidarité et la fierté nationale pour défendre la souveraineté nationale suivant la loi vietnamienne et le droit international.

Vendredi 13 juin, le Musée de la province de Lang Son (Nord) a inauguré une exposition sur la souveraineté aux frontières et sur le territoire maritime du Vietnam. Elle présente de nombreux objets, images et anciens documents, mais aussi de récentes images de la plate-forme de forage chinoise située en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam depuis début mai dernier. Clôture le 30 juin.

Lang Son organise également plusieurs programmes culturels et artistiques dont des projections de documentaires et une exposition itinérante pour sensibiliser les gens sur la souveraineté nationale.

Dans la province de Dông Thap (delta du Mékong), la population ont réuni plus de 2 milliards dôngs pour le fonds «Pour la souveraineté sacrée du pays». Dô Thanh Tùng, domicilié dans la ville de Cao Lanh, a offert 50 millions de dôngs aux pêcheurs hauturiers.

À Hô Chi Minh-Ville, une projection de documentaires sur la mer et les îles du pays a eu lieu vendredi 13 juin. Le public a également eu l’occasion de discuter avec des officiers de la marine qui ont appelé les jeunes à exprimer leur patriotisme d’une façon concrète et efficace.

Actions de provocation de Chine

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Un navire de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam est attaqué par le canon à eau de forte puissance de la partie chinoise. Photo : VNA/CVN


Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Dà Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoàng Sa (Paracel) du Vietnam.

Fin mai, la Chine a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l'île de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l'Est-Nord-Est de son ancien emplacement, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de violer les droits souverains et la juridiction du Vietnam.

Attitude de retenue du Vietnam

En plus d’un mois depuis l’installation illégale par la Chine de sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 dans les eaux vietnamiennes, le Vietnam a procédé à plus de 30 échanges et dialogues sous diverses formes et à différents niveaux avec la Chine afin de lui demander de mettre fin à ses atteintes aux droits souverains, à la juridiction comme à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa.

Le 4 juin, le Vietnam a adressé une troisième note diplomatique à la Chine pour protester et exiger qu’elle respecte sérieusement le droit international et cesse immédiatement ses activités qui violent les droits souverains et la juridiction du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental.

Cependant, la Chine n’a pas seulement failli à répondre à la bonne volonté du Vietnam, mais aussi arbitrairement a élargi la sphère d’activité de sa plate-forme en la déplaçant à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes et 11 secondes de longitude Est, 60 milles marins à l’intérieur du plateau continental et de zone économique exclusive du Vietnam.

La Chine a même déployé davantage de navires d’escorte autour de sa plate-forme, par certains jours jusqu’à 140, dont plusieurs navires lance-missiles, patrouilleurs d’attaque rapide, frégates anti-sous-marine, dragueurs de mines, navires de débarquement, et avions de chasse, en poursuivant ses actes d’intimidation et ses atteintes extrêmement sérieuses.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.