10/05/2020 09:13
La pandémie du nouveau coronavirus perturbe lourdement la vie des personnes les plus démunies, en tête celle des travailleurs précaires. Outre les aides du gouvernement et des autorités locales, nombreuses sont les collectivités, organisations et entreprises qui répondent présentes.
>>Coronavirus, 100 jours de combat au Vietnam
>>Un kit de test vietnamien validé par l’OMS

La campagne de collecte de dons pour la lutte contre le COVID-19 lancée par le FPV a pour but de soutenir le secteur de la santé et les habitants les plus affectés par la pandémie.  Photo : VNA/CVN

Dans ce combat de longue haleine contre le nouveau coronavirus, fidèle à sa devise de "ne laisser personne derrière", le gouvernement vietnamien a pris les devants. À la suite de sa décision signée le 24 avril, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a officiellement "activé" l’enveloppe d’allocations sociales en faveur d’environ 20 millions de Vietnamiens en situation difficile et précaire à cause du COVID-19.

Cette aide d’urgence sans précédent, de près de 62.000 milliards de dôngs décaissés, bénéficiera en premier ressort aux personnes les plus frappées par la crise sanitaire, les familles méritantes, les salariés ayant perdu leur emploi, les travailleurs précaires ainsi que les petits commerçants, tous confrontés à un arrêt ou une baisse significative de leurs revenus en raison de l’épidémie.

Dans les villes et provinces touchées par la pandémie, les Comités populaires et autres organismes sociaux ont octroyé des aides financières en faveur des habitants les plus affectés.

Des dons via le Front de la Patrie

La campagne de collecte de fonds et de dons pour la lutte contre le COVID-19, lancée il y a plus d’un mois par le Comité central du Front de la Patrie du Vietnam (FPV), a été grandement saluée par la communauté. Au 5 mai, "le montant remis directement au Comité central du FPV à Hanoï s’est élevé à plus de 905 milliards de dôngs. Les antennes du FPV dans les villes et provinces du pays en ont reçu plus de 1.025 milliards", a informé le FPV sur son site web. Ces dons en liquide et en biens sont ensuite envoyés au secteur de la santé afin d’acheter des fournitures médicales et au personnel en première ligne de la lutte contre le COVID-19.

Dans ce combat, des ministères et administrations ont également répondu présents, entre autres le ministère de l’Éducation et de la Formation et celui des Sciences et des Technologies. Les représentants de l’Agence Vietnamienne d’Information, de la radio nationale La Voix du Vietnam, des bureaux du Comité central du Parti, du gouvernement, de l’Assemblée nationale, de la présidence de la République, du Trésor d’État, de l’Union des coopératives du Vietnam, ainsi que de l’Association vietnamienne des petites et moyennes entreprises se sont directement rendus au siège du FPV à Hanoï pour contribuer au Fonds national de lutte contre le COVID-19.

Un guichet automatique de riz installé à Hô Chi Minh-Ville pour fournir gratuitement du riz aux personnes défavorisées et fortement impactées par l’épidémie.
Photo : VNA/CVN

Le président du FPV, Trân Thanh Mân, a informé que le montant de ce Fonds continuait d’augmenter. Il a affirmé que le FPV restait ouvert et transparent dans l’attribution rapide de ces aides au secteur de la santé ainsi qu’aux personnes en première ligne de la lutte. 

Quant à la Confédération générale du travail du Vietnam (CGTV), elle a remis 2 milliards de dôngs de dons aux unités participant à la prévention et à la lutte contre la pandémie. Le vice-président de la CGTV, Ngô Duy Hiêu, a appelé les antennes des villes et provinces à poursuivre les assistances en faveur des personnes en difficulté et à venir en aide aux travailleurs en situation de précarité.

L’Union des jeunes vietnamiens a envoyé 383 millions de dôngs au FPV et remis au Commandement de la capitale 260 vêtements de protection médicale, 4.000 masques médicaux et 1.000 savons. Le Comité central de l’Union des jeunes vietnamiens a notamment initié l’installation de plus de 150 postes de lavage de mains gratuits dans les lieux publics de tout le pays.

Aides des Viêt kiêu, ambassades et entreprises

Les Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l’étranger) s’orientent, eux aussi, vers la Patrie. Le président du Comité d’État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger et vice-ministre des Affaires étrangères, Dang Minh Khôi, a remis au FPV, le 27 avril à Hanoï, près de 800 millions de dôngs de dons de la part de l’Association des Vietnamiens en Thaïlande et de celle des entreprises vietnamiennes en République de Corée. L’Association des Vietnamiens en Hongrie a collecté 24.000 euros (plus de 600 millions de dôngs). Dang Minh Khôi a souligné que ces dons exprimaient le patriotisme et la tradition de solidarité du peuple vietnamien et qu’ils contribuaient à affirmer que la communauté des Vietnamiens de l’étranger reste invariablement une partie inséparable de la nation.

Selon les statistiques du Comité d’État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger, au 26 avril, environ 25 collectifs et individus vietnamiens à l’étranger ont collecté près de 33 milliards de dôngs ainsi que des équipements médicaux, remis au FPV, à la Croix-Rouge du Vietnam et à plusieurs hôpitaux du pays.

L’ambassadeur d’Israël au Vietnam remet du riz à une personne impactée par l’épidémie à Hanoï. Photo : VNA/CVN

Dans le pays, l’ambassade d’Israël au Vietnam a récemment remis une tonne de riz pour soutenir le programme de distribution gratuite de riz à Hanoï de la Maison d’édition Thai Hà. Cette activité réaffirme l’engagement d’Israël de soutenir les personnes dans le besoin au Vietnam via des projets officiels et philanthropiques. "Il s’agit d’une occasion pour Israël de contribuer à la lutte contre l’épidémie de coronavirus au Vietnam", a partagé l’ambassadeur Nadav Eshcar.

L’Agence sud-coréenne de coopération internationale (KOICA) au Vietnam, pour sa part, a offert à l’Union des femmes vietnamiennes des masques faciaux, du gel hydroalcoolique, des produits de première nécessité ainsi que des suppléments nutritionnels d’une valeur de plus de 10.500 USD pour aider les femmes de Hanoï en difficulté.

Le combat contre la pandémie a également reçu des soutiens de nombreux individus et entreprises qui ont exprimé ainsi leur responsabilité sociale. Après l’apparition à Hô Chi Minh-Ville de guichets automatiques de riz installés et financés par des individus et des entreprises, de nombreux distributeurs similaires se sont multipliés dans les villes et provinces du pays afin de fournir du riz aux personnes défavorisées et fortement impactées par l’épidémie de COVID-19.

Synthèse de Bùi Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...