30/12/2018 21:35
Le Département du tourisme de Hanoï a annoncé le 29 décembre la révocation de la licence de tourisme international octroyée à la Golden Travel Trade and Tourism Company Limited, l’une des deux sociétés ayant signé un contrat avec 152 touristes qui ont fui à Taïwan (Chine).

>>17 touristes vietnamiens soupçonnés d'être en fuite à Taïwan sont arrêtés pour enquête
>>Taiwan détient 11 touristes vietnamiens présumés en fuite
 

Quatre femmes vietnamiennes détenues au poste de police taïwanais.
Source: CNA


Golden Travel Trade and Tourism Company Limited, basée à Hanoï, et Twin Bright Company Limited, ont envoyé les 152 touristes vietnamiens, divisés en quatre groupes, à International Holidays Travel Company Limited, basée à Hô Chi Minh-Ville.

La société taïwanaise ETholiday a demandé à International Holidays Travel Company Limited d’aider les touristes dans l’obtention des visas. Lorsque les touristes ne se sont pas rendus à leur destination, ETholiday a envoyé un rapport à la police.

ETholiday a déclaré avoir reçu quatre groupes représentant 153 touristes vietnamiens du 21 au 23 décembre, mais que le 23 décembre, 152 d’entre eux ont manqué à l’appel. Le seul à avoir été présent était un garçon de 17 ans.

En plus de révoquer la licence de la société pour une période de neuf mois, le Département du tourisme de Hanoï a infligé 48,5 millions de dôngs à Golden Travel Trade and Tourism Company Limited, pour ses violations dans le mécanisme de notification, d’archivage des documents, de signature des contrats avec des touristes sans licence enregistrée, et de gestion de ses touristes.

Concernant l’implication de Twin Bright Company Limited, le département a transféré l’affaire à la police de Hanoi afin qu’elle poursuive l’enquête visant son représentant légal, Lê Thanh Tùng, qui a signé le contrat avec International Holidays Travel Company Limited, basée à Hô Chi Minh-Ville, sans toutefois en connaître le but de la signature du contrat.

La licence commerciale enregistrée de Twin Bright Company Limited concerne la publicité et les communications, et non pas les activités de voyages internationaux.

Selon l’Office économique et culturel du Vietnam à Taipei (Chine), 11 des 152 touristes vietnamiens portés disparus à Taïwan ont été arrêtés par les autorités locales.

Trois d’entre eux ont été arrêtés par la police, accusés d’avoir enfreint les Lois sur la lutte contre la traite des êtres humains, l’immigration et le Code du travail de Taïwan (Chine).

Sur la base d’informations et de recommandations de Taïwan (Chine), le ministère vietnamien des Affaires étrangères, le ministère de la Police et l’Administration nationale du tourisme du Vietnam ont collaboré avec des organismes taïwanais pour enquêter et traiter cette affaire.

Le ministère des Affaires étrangères a chargé l’Office économique et culturel du Vietnam à Taipei (Chine) de prendre contact avec les autorités compétentes locales pour obtenir des informations complètes sur ces touristes et rendre visite aux détenus.

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a déclaré que les activités touristiques et l’assouplissement de la politique de visas pour les touristes dans certains pays et territoires avaient été abusés aux fins de travail illégal. Il n’exclut pas la possibilité que certaines organisations et certains individus aient profité de cette politique pour créer des réseaux d’envoi illicite de Vietnamiens à l’étranger.

De telles violations doivent être strictement punies conformément aux lois, a déclaré le ministère.

Les autorités taïwanaises ont déclaré qu’une enquête sur cette affaire était en cours. Taïwan envisage dans un avenir proche de ne plus accorder de visas de groupe à la société vietnamienne, qui a organisé des itinéraires pour les touristes disparus.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.