03/09/2018 18:35
Avec plus de 3.260 km de côtes, plus d'un million de kilomètres carrés de zone économique exclusive, près de 3.000 îles et deux archipels (Hoàng Sa et Truong Sa), le Vietnam dispose d'un riche système de ressources marines pour développer fortement le tourisme côtier et maritime.
>>Ouverture de la Semaine de la culture et du tourisme de Son La
>>Lancement de la Fête d'automne de Sa Pa à Lào Cai
>>Développement: Quang Ninh est la localité la plus dynamique du Vietnam

Le tourisme maritime, un atout du Vietnam.  Photo: Hoàng Phuong/CVN 

Pas étonnant donc que de nombreux sites touristiques ont été développés. Afin d'accroître l'attractivité et la compétitivité du tourisme maritime, de nombreux services de sports et de loisirs nautiques ont été déployés tels que voile, surf, ski nautique, kite-surf, canoë-kayak, course de bateaux... et même parapente au-dessus de la mer, balades en montgolfières à Nha Trang (Centre) ou  en hélicoptère dans la baie de Ha Long (Nord).

Le réseau d’infrastructures de transport et de tourisme, en particulier d’hébergement côtier, est également fortement développé. Jusqu'à présent, la côte compte plus de 1.400 établissements d'hébergement, avec près de 50.000 chambres.

Le Vietnam a formé trois centres de tourisme côtier et maritime attirant de nombreux visiteurs internationaux, que sont la baie de Ha Long, Dà Nang, Nha Trang (Centre), qui proposent des hébergements à 4 et 5 étoiles au service des visiteurs et du tourisme MICE (Meeting - Incentive - Conference - Event).

Une croissance considérable

Afin d'attirer davantage les touristes, de nombreux services de sports et de loisirs nautiques ont été déployés.
Photo: Hoàng Phuong/CVN
Depuis 2000, le secteur touristique vietnamien a connu une croissance considérable tant en chiffre d’affaires qu'en nombre de touristes, un succès auquel le tourisme maritime a beaucoup contribué. Selon les statistiques, en moyenne plus de 75% des visiteurs internationaux choisissent les services touristiques maritimes, et les 28 provinces et villes côtières représentent à elles seules 71,5% des recettes totales du tourisme du pays.

La croissance du tourisme maritime contribue également au développement de nombreux autres secteurs économiques, à la création d'emplois.

Les experts ont également estimé que le développement du tourisme insulaire est une orientation appropriée conforme aux atouts de l’industrie "sans fumée" du Vietnam, et qu’elle a aussi une signification particulière pour affirmer et protéger la souveraineté nationale.

Toutefois, pour un développement durable, il faut une stratégie d’investissement dans les installations, les services et les personnes. En particulier, il est nécessaire de promouvoir les éléments culturels de chaque localité pour attirer les touristes.

Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), en 2017, le Vietnam se classait 6e parmi les dix destinations ayant observé le plus fort développement touristique, et en tête en Asie. C’est le résultat des efforts de tous les niveaux afin de faire du tourisme un secteur économique clé du pays.

En  2017, le Vietnam a accueilli près de 12,9 millions de touristes étrangers. Et 73 millions de Vietnamiens ont voyagé à l'intérieur du pays. Les recettes  se sont élevées à 510.000 milliards de dôngs, contribuant pour une part considérable à la croissance économique nationale. La croissance de ce secteur se maintient cette année avec plus de 9 millions d'étrangers en 7 mois, +25,4% en glissement annuel.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.