13/09/2011 02:18
Hanoi est aussi baptisée "la terre de centaines de métiers" avec ses nombreux villages de métiers traditionnels séculaires. Ceux-ci représentent de riches valeurs culturelles et historiques d'une grande originalité, des facteurs de premier choix pour y développer le tourisme.
Selon la chef adjointe du Service de l'industrie et du commerce de Hanoi, Dào Thu Vinh, la capitale possède 1.350 villages de métiers, dont 272 reconnus en tant que villages traditionnels et 266 villages de métiers d'art artisanal. Plus de 200 de ces villages existent depuis des centaines d'années. En 2010, leur production s'est élevée à 7.600 milliards de dôngs, soit 8% de la production du secteur de l'industrie et de l'artisanat de la capitale, et son chiffre d'affaires à l'exportation a été d'environ 100 millions de dollars. Les villages de métiers ont aussi créé plus 600.000 emplois.

Le développement professionnel et celui du tourisme sont un grand potentiel de ces localités. Cela peut se constater avec les deux villages de céramique de Bat Tràng (district de Gia Lâm) et de soie naturelle de Van Phuc (Hà Dông) qui s'imposent sur la carte touristique de la capitale, bien qu'ils soient quasiment les seuls... Bat Tràng est l'un des quelques villages de métiers, ayant investi dans des infrastructures également utilisables pour le tourisme, et de fait, il accueille chaque année de très nombreux touristes domestiques comme étrangers, avec certaines fois entre 2.000 et 3.000 personnes arrivant en même temps.

Les étrangers aiment bien rester à Bat Tràng pour observer même participer la fabrication de céramiques, et en particulier leur cuisson dans les fours durant la nuit. Les capacités d'hébergement demeurent cependant un peu limitées, indique Lê Xuân Phô, président de l'association professionnelle de la commune de Bat Tràng. De même pour Van Phuc, synonyme pour nombre de gens de "fameux village de soie", et où de fait se transmet depuis plus d'un millénaire cet artisanat qui a fait sa notoriété comme celle du Vietnam bien au-delà de ses frontières. Un petit bémol, ses infrastructures de tourisme sont encore modestes.

Les autres villages de métiers ne se sont pas encore engagés dans un tel modèle économique alors qu'ils disposent pourtant de potentiels considérables, tels que ceux de vannerie de Phu Vinh (district de Chuong My), d'incrustation de nacre de Chuyên My (district de Phu Xuyên), de broderie de Quât Dông, de laque de Ha Thai, de fabrication d'objets en corne de Thuy Ung, de moulage du bronze de Ngu Xa, de dorure de Kiêu Ky.... Les produits de Chuyên My sont reconnus depuis longtemps dans le pays comme à l'étranger, notamment pour ses pièces de corne incrustée de nacre, et plus particulièrement pour ses tableaux raffinés appréciés de la clientèle étrangère. De même, les artisans du village de Thuy Ung, situé dans le district de Thuong Tin, produisent des objets de souvenir en corne très appréciés des clients.

Exploitation des potentiels

L'organisation des circuits touristiques à destination de ces villages de métiers traditionnels permettra d'exploiter leurs potentiels. Pour attirer la clientèle, et en dehors de la sensibilisation de la population à la mise en valeur de leur culture et de leur histoire, les villages de métiers doivent organiser des formations en tourisme, en marketing et en design. Point important, l'investissement dans le développement d'infrastructures générales comme de tourisme doit être privilégié par ces villages, selon le chef adjoint du club des voyagistes de Hanoi, Nguyên Trong Tu.

Dans un même optique, le directeur adjoint du Service municipal de la culture, des sports et du tourisme, Truong Minh Tiên, souligne la nécessité d'instituer une coopération entre professionnels du tourisme et associations locales des villages de métiers. Le but est d'exploiter pleinement leurs potentiels, notamment pour définir les meilleures mesures afin de ne pas perdre de revenus réalisables. Organismes compétents et autorités locales doivent mieux s'occuper de ces villages de métiers, tels que sur le plan des infrastructures, et leur donner de meilleures conditions.

Par ailleurs, la création d'une salle d'exposition des produits de ces villages de métiers est aussi importante afin de pouvoir les présenter aux touristes. Il en existe une à Hanoi, qui présente sur 306 m² une dizaine d'artisanat dont céramique, broderie et vannerie... Selon le directeur du Centre d'encouragement industriel et de conseil au développement industriel Hoàng Xuân Thuy de Hanoi, cette salle d'exposition constitue également un "pont" entre les touristes et les producteurs artisanaux.

Thuy Hà/CVN
13/9/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Excursion au village des chapeaux iconiques Le village de Chuông, situé à plus de 30 km du centre-ville de Hanoï, est réputé depuis longtemps pour la fabrication de chapeaux coniques en feuilles de latanier.