18/05/2019 08:20
Situées sur le littoral du Centre, les provinces de Thua Thiên-Huê et Quang Nam ainsi que la ville de Dà Nang nouent depuis dix ans une alliance touristique. Cette dernière donne ainsi un nouvel essor économique local.

>>Thua Thiên-Huê veut mieux exploiter son patrimoine
>>Stratégie pour attirer davantage de touristes
>>Faire de Dà Nang une destination mondialement attrayante

Ces dernières années, le nombre de visiteurs à Thua Thiên-Huê a connu une forte progression.
Photo: ST/CVN

En 2018, Thua Thiên-Huê, Dà Nang et Quang Nam ont accueilli 18,35 millions de touristes, dont plus de 9 millions d’étrangers. Un chiffre impressionnant en comparaison avec les quelque 58 millions de touristes recensés dans le Centre et le Tây Nguyên (qui comptent 19 villes et provinces de Thanh Hoa à Binh Thuân, ndlr). Ces trois provinces et ville ont réalisé un chiffre d’affaires de 13.900 milliards de dôngs. Le tourisme constitue peu à peu un secteur majeur de l’économie locale.

"Les provinces de Thua Thiên-Huê et Quang Nam, ainsi que la ville de Dà Nang recensent huit patrimoines culturels, naturels et immatériels mondiaux reconnus par l’Organisation des Nations unies pour la culture, la science et l’éducation (UNESCO), dont l’ancienne cité de Hôi An et l’ensemble des monuments de Huê", dévoile Phan Ngoc Tho, président du Comité populaire de Thua Thiên-Huê.

Pour une synergie touristique

Leur patrimoine culturel et historique est abondant, qu’il s’agisse du pont Truong Tiên, de la pagode Thiên Mu, de l’Institut bouddhique Truc Lâm sur le mont Bach Ma (Thua Thiên-Huê), du village de marbre de Non Nuoc, de la pagode Linh Ung, de la citadelle de Diên Hai (Dà Nang), de celle de Trà Kiêu, de la pagode Câu ou du musée de la culture Sa Huynh (Quang Nam). Sans oublier la beauté des paysages.

L’ancienne cité de Hôi An, province de Quang Nam (Centre), est reconnue patrimoine mondial par l’UNESCO.
Photo: ST/CVN

Conscientes de ces atouts, les autorités de ces trois localités se sont concentrées sur le développement de nouveaux produits touristiques et circuits reliant leurs sites majeurs. Ils ont aussi organisé des séminaires sur des marchés prometteurs, dont la Russie, l’Australie et la Grande-Bretagne, pour présenter aux touristes potentiels et investisseurs les us et coutumes, la gastronomie, les patrimoines mondiaux, les villages de métier, les destinations célèbres ainsi que les services d’hôtellerie-restauration. Outre la modernisation des infrastructures au service du tourisme maritime et insulaire, le personnel du secteur a été formé afin de pouvoir répondre aux besoins croissants.

Placé sous le thème "Trois localités, une destination", le modèle de coopération dans le tourisme entre Thua Thiên-Huê, Dà Nang et Quang Nam est un exemple pour bien d’autres localités. En dix ans, il a en effet montré son efficacité, et profité aux trois localités concernées.

Selon Nguyên Van Phuc, directeur adjoint du Service du tourisme de Thua Thiên-Huê, cette alliance interrégionale a permis de créer des produits touristiques plus diversifiés et plus attrayants pour exploiter au mieux les atouts de chacune. "Ce modèle de coopération a enregistré de bons résultats. Nos trois localités sont désormais connues comme des destinations attrayantes avec des produits touristiques variés et de qualité. Notre partenariat a créé une compétition saine, permettant aux visiteurs de bénéficier de bons services", souligne-t-il.

Élaboration d’une stratégie commune

La ville de Dà Nang s'est fixée pour objectif d'accueillir 8,19 millions de visiteurs en 2019, dont 3,9 millions d'étrangers.
Photo: VNA/CVN

Cependant, en vue d’exploiter plus efficacement les potentiels ainsi que d’éviter une dispersion des investissements, il est nécessaire d’élaborer une stratégie commune. Chaque localité doit prendre les mesures les plus appropriées pour mobiliser ressources et investissements de toutes les composantes économiques au service de l’essor touristique. Sans négliger les études pour trouver des produits typiques et de qualité répondant aux besoins des voyageurs. Il faut également se focaliser sur la formation d’un personnel compétent et établir différentes formes de lien entre les tourismes maritime, écologique et culturel.

D’après Phan Thanh Hai, directeur du Service de la culture et des sports de Thua Thiên-Huê, cette province ainsi que Dà Nang et Quang Nam doivent être main dans la main pour faire du tourisme le fer de lance du développement local. Il est aussi important de prendre des mesures de soutien en faveur des voyagistes afin de faciliter leur coopération dans la création de produits communs.

Par ailleurs, ces trois provinces et ville doivent prendre conscience tant de leurs potentiels que de leurs faiblesses. Comparer leurs sites touristiques avec ceux similaires d’autres pays leur permettra de mieux cerner les raisons de leur faible essor. Pour cela, outre les aides des autorités locales, elles devront mobiliser aussi celles de grandes entreprises afin de créer des produits touristiques attrayants, répondant aux attentes d’une clientèle touristique de plus en plus nombreuse et, surtout, de plus en plus exigeante.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam Le Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam, réunissant 15 agences de voyage vietnamiennes et des partenaires russes, s’est ouvert lundi 21 octobre dans la ville russe.