24/10/2021 16:22
L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.

>>Le Vietnam cherche à vivifier le tourisme de bien-être
>>Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical
 

Les touristes combinent la méditation et le yoga le long de la côte de Côn Dao.
Photo : Vietnam+/CVN


L'expert en tourisme Nguyên Van Luu a déclaré que d'ici 2022, le tourisme de santé dans le monde atteindra 919 milliards d'USD. Actuellement, ce type de tourisme se développe rapidement de l'Amérique du Nord à l'Europe, l'Asie-Pacifique et cette tendance s'accélérera  dans les années à venir.

Ces cinq dernières années, l'Asie a dominé à la fois le nombre de visiteurs et les revenus du tourisme de santé. Si ce type maintient un taux de croissance de 7,5% par an, il contribuera à 18% de la part de l'industrie touristique mondiale.

Le Vietnam est riche en ressources naturelles potentielles, en plantes médicinales, de nombreuses pagodes avec un système de monastères et de paysages attrayants... mais ce type n'a pas été vraiment développé.

Nguyên Thi Thanh Huong, directrice générale adjointe de l'Administration du tourisme du Vietnam, a déclaré que la principale raison pour laquelle le tourisme de santé est toujours ouvert au Vietnam est que l'industrie du tourisme n'a pas pleinement étudié son potentiel et n'a pas encore pleinement exploré son potentiel, les orientations et politiques spécifiques dans le développement de ce type.

Actuellement, il n'y a que quelques investisseurs potentiels pour exploiter les sources thermales telles que station thermale de My Lâm-Tuyên Quang, zone touristique des sources chaudes de Quang Hanh - Quang Ninh, station d'eau minérale chaude de Thanh Thuy (province de Phu Tho, Nord)…

De plus, certaines stations proposent des bains de boue, un spa, un sauna, des services de massage tels que la zone touristique des "Cent œufs" (province de Khanh Hoà, Centre), la zone touristique V (province de Hoà Binh, Nord)…

Avant  la pandémie de COVID-19, en 2018, 350.000 étrangers venaient au Vietnam pour un examen médical et un traitement combinés à une convalescence et dépensaient 2 milliards d'USD. Chaque année, environ 40.000 Vietnamiens se rendaient à l'étranger pour un traitement médical combiné au tourisme et dépensaient des milliards d'USD. Cela montre que non seulement les visiteurs internationaux mais aussi les Vietnamiens sont également des clients potentiels de tourisme de santé.

Le directeur du Service du tourisme de Thua Thiên-Huê (Centre), Trân Huu Thuy Giang, a déclaré que cette province publiera bientôt des mécanismes, des politiques, des orientations de services et de produits pour que les agences touristiques élaborent, relient des circuits et exploitent ce type de tourisme.

Les experts estiment également que le  secteur du tourisme doit se coordonner avec celui de la santé pour trouver des solutions pour élargir le type de tourisme de santé et développer un ensemble de critères pour standardiser les services et les procédures d'examen des traitements médicaux dans les établissements touristiques.

En outre, il faut encourager les localités et les entreprises à investir et à construire des stations balnéaires de haute qualité, tout en renforçant la propagande et la promotion du tourisme de santé dans et hors du pays.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.