05/05/2020 23:13
Classé dans le top des destinations pour le tourisme culinaire en Asie en 2019 par le site World Travel Awards, et l’une des destinations les plus populaires du monde par le site TripAdvisor, le Vietnam cherche à défendre son titre afin de demeurer un paradis séduisant les visiteurs pour la diversité et la richesse de sa cuisine traditionnelle comme internationale.
>>Hanoï, épicentre de la cuisine vietnamienne
>>Pour un développement touristique durable dans la sub-région du Mékong élargie

Des clients dégustent de bons petits plats au restaurant Bêp Nhà Luc Tinh, à Hô Chi Minh-Ville.

Tourisme culinaire, nouvelle motivation du tourisme

Selon un rapportpublié en 2019 par Technavio, un groupe de recherches et consultations en technologies, le marché du tourisme culinaire devrait croître de 82,02 milliards d’USD au cours de la période 2019-2023.

L'augmentation des événements culinaires et culturels d'intégration introduits dans les festivals de musique et d'arts offre aux fournisseurs de services alimentaires et à d'autres fournisseurs de tourisme culinaire des opportunités d'accéder à une large clientèle. De nombreuses destinations à travers le monde ont commencé à collaborer avec des entreprises locales et des chefs autochtones célèbres pour promouvoir des activités axées sur différents types d'offres culinaires, indique ce rapport.

Selon Technavio, la popularité croissante du tourisme culinaire durable et bio aura un impact positif sur le marché et contribuera à sa croissance de manière significative au cours de la période ciblée.

Par ailleurs, la World Food Travel Association a également prévu dans son rapport publié en 2019 que la préservation de l’authenticité culinaire d’un territoire ferait partie des actions clés pour développer une stratégie touristique, engager la communauté et impliquer les jeunes, une tendance irréversible pour attirer des touristes.

La cuisine de rue pour la fête du Têt vietnamien, au parc Lê Van Tam, dans la mégapole du Sud à l’occasion du Têt du Rat 2020.

World Travel Awards n’est pas le seul à avoir attribué des satisfecits pour l’Asie. C’est aussi le cas du site francophone Le Routard qui a également sélectionné le Vietnam, la Thaïlande, le Japon, l’Inde, la Malaisie, la Chine et Hong Kong comme des destinations culinaires pour les touristes en 2019.

"La cuisine vietnamienne est raffinée et légère et surtout bien moins épicée que la plupart des cuisines asiatiques. Très parfumée, elle mise sur les herbes. Le plat à goûter impérativement c’est la soupe pho, que l’on déguste du matin au soir. Ce mets originaire du Nord se mange sur le pouce, assis sur des mini tables et chaises dans les ruelles de Hanoï. Hô Chi Minh-Ville n’est d’ailleurs pas en reste : c’est d’ailleurs ici que M. Clinton a goûté à la célèbre soupe (au Pho 2000, 1-3 Phan Chu Trinh).

Très répandus aussi dans nos restaurants hexagonaux, les raviolis vietnamiens, les bánh cuốn, farcis de porc haché et de champignons noirs, sans oublier les nems, bien entendu.

Côté assaisonnement, vous n’échapperez pas au nuoc mam, cette sauce de poisson, produite en quantité dans le delta du Mékong, et qui accommode quasiment tous les plats
", une publication parue sur ce site à propos de la cuisine vietnamienne.

Faire de la gastronomie une spécialité touristique du Vietnam

Fruits de mer frais sur le grill, un des plats préférés des touristes. 

Depuis quelques années, les agences touristiques du Vietnam ainsi que les Services du tourisme ont déclenché de nombreuses activités culinaires dites souvent "Festivals gastronomiques", dans différentes localités du Vietnam, en passant par l’élaboration de marchés nocturnes de gastronomie ou des types de gastronomie de rue, des cours de formation aux chefs de cuisine authentiques pour valoriser cette spécialité culinaire.

Fin 2017, l’Association des chefs du Vietnam a été officiellement créée, réunissant de nombreux chefs talentueux à travers le pays. Une unité relevant de l’Association du tourisme du Vietnam promet une étroite poignée de main entre le tourisme et la nourriture pour attirer plus de visiteurs au Vietnam.

En 2018, lors de la Conférence scientifique ayant pour thème "Préservation et développement de la tradition culinaire du Vietnam", tenue dans le cadre de la Foire internationale du tourisme du Vietnam VITM, à Hanoï, nombre d’érudits, professionnels ont proposé d’adopter des programmes et agendas de développement du tourisme du Vietnam pour la période 2020, vision 2030, insistant sur la priorité de développement du tourisme culinaire, en particulier sur la recherche, formation et la valorisation de cette noble discipline.

Selon le Docteur Dang Van Bài, vice-président de l'Association du patrimoine culturel du Vietnam, pour protéger et promouvoir la valeur de la culture culinaire associée au tourisme durable, il est nécessaire de commencer par établir une statistique des types de patrimoine culturel culinaire, des caractéristiques des communautés ethniques, de se documenter et compléter la liste du patrimoine culturel immatériel national et de construire un certain nombre de centres culturels culinaires.

Nguyên Thuong Quân, président de l’Association des chefs du Vietnam, a, quant à lui, déclaré qu’afin de transformer la cuisine traditionnelle en un produit touristique unique, son association travaille étroitement avec l’Association du tourisme du Vietnam pour mettre en œuvre le projet d’élaboration d’une adresse de préservation culinaire traditionnelle et pour honorer les métiers de bouche du Vietnam. Cette adresse sera le lieu d'événements culinaires, de concours de cuisine traditionnelle, en l'honneur des métiers de restauration et du tourisme culinaire. Plus de 50.000 chefs professionnels, dont la plupart travaillent dans des restaurants, des hôtels et des bars, seront des atouts précieux pour développer le tourisme culinaire du pays, a-t-il estimé.

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Délivrance de l’e-visa aux citoyens de 80 pays Le gouvernement vietnamien a promulgué la Résolution N°79 modifiant la liste des pays dont les citoyens sont admissibles à une demande du visa électronique et celle des points de passage aux frontières autorisant l’application de ce type de visa.