14/05/2021 17:04
Le Suisse Gino Mäder (Bahrain) a enlevé en solitaire la 6e étape du Tour d'Italie cycliste, jeudi 13 mai sur les hauteurs d'Ascoli Piceno où le match entre le Colombien Egan Bernal et le Belge Remco Evenepoel a pris forme.
>>Tour d'Italie : le Giro en éruption, Thomas en souffrance
>>Tour d'Italie: Yates réussit son coup de force

Le Suisse Gino Mader, vainqueur de la 6e étape du Tour d'Italie, disputée entre Grotte di Frasassi et Ascoli Piceno, le 13 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Hongrois Attila Valter (Groupama-FDJ) a endossé le maillot rose de leader après cette première arrivée au sommet, dans le massif des Apennins.

Derrière Mäder, Bernal a réglé un quatuor pour la deuxième place, à 12 secondes du coureur suisse.

Offensif dans le final, Bernal n'a pu décrocher le Belge Remco Evenepoel, désormais deuxième du classement général à 11 secondes de Valter.

En revanche, les Britanniques Hugh Carthy et Simon Yates, dans le même temps que Valter, ont lâché une vingtaine de secondes sur les ultimes rampes menant à San Giacomo, une montée de 15,5 km surtout pentue dans ses cinq derniers kilomètres.

L'équipe Ineos de Bernal a durci la course, rendue encore plus éprouvante par la pluie, à quelque 70 km de l'arrivée. Le coup de force a condamné le porteur du maillot rose, l'Italien Alessandro De Marchi, avant qu'un trio (Ciccone, Bardet, Bettiol) se dégage dans la longue descente des Monts Sibyllins.

En tête de la course depuis la première heure, les rescapés d'une échappée (Mohoric, Mäder, Mollema, Cataldo) ont abordé l'ascension finale avec une avance de près de 3 minutes sur le peloton des favoris qui venait de reprendre le groupe de Bardet quelques instants plus tôt.

Dans San Giacomo, l'écart a diminué sous l'impulsion des coéquipiers de Bernal. Mais Mäder, qui avait été débordé in-extremis, en mars à La Colmiane, à la fin de l'étape-reine de Paris - Nice, par le Slovène Primoz Roglic, a tenu bon jusqu'au bout.

Dans les premiers kilomètres de la montée, le Belge Pieter Serry a été renversé par une voiture d'équipe qui l'a percuté à l'arrière. Le coureur de l'équipe Deceuninck, furieux, a pu toutefois repartir.

Valter, nouveau maillot rose, a rejoint l'équipe Groupama-FDJ à l'intersaison. Le jeune Hongrois (22 ans), qui participe pour la deuxième fois au Giro, est l'un des espoirs du groupe français.

Mäder, lui aussi un jeune coureur (24 ans) qui découvre pour sa part le Giro, a remporté jeudi son premier succès en Europe et au niveau World Tour.

Vendredi, la 7e étape revient dans la plaine entre Notaresco et Termoli où un sprint est probable en conclusion des 181 km.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.