27/08/2018 12:08
Trente-huit ans et toutes ses dents: le vétéran espagnol Alejandro Valverde (Movistar) a croqué dimanche 26 août la 2e étape du Tour d'Espagne à Caminito del Rey (Andalousie), où il a devancé dans un sprint en côte le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), deuxième et nouveau maillot rouge.
>>Tour du Poitou-Charentes: Arnaud Démare, en costaud, prend le pouvoir
>>BinckBank Tour: victoire du Danois Nielsen lors de la 5e étape

Le coureur de la Movistar Alejandro Valverde vainqueur de la 2e étape de la Vuelta, le 26 août à Ardales, en Andalousie.
Photo: AFP/VNA/CVN

Valverde s'est montré le plus fort dans cette ascension finale classée en 3e catégorie, où il a rattrapé le Belge Laurens De Plus (Quick-Step, 3e), parti au kilomètre, avant de déborder Kwiatkowski dans les derniers mètres.

"J'ai bien calculé les distances, j'ai démarré aux 500 mètres pour pouvoir aller au bout et j'ai vu que +Kwiato+ me suivait", a raconté Valverde au micro de la chaîne espagnole TVE. "Je l'ai laissé passer pour le dernier virage avant de le doubler au sprint."

Cette victoire est une confirmation de la forme du Murcien, venu sur la Vuelta pour épauler son partenaire colombien Nairo Quintana, et surtout pour préparer les Mondiaux d'Innsbruck (Autriche) fin septembre, où il sera en quête de ce maillot arc-en-ciel qui manque à son riche palmarès.

"Pour le moment, j'ai atteint un de mes objectifs, qui était de décrocher une victoire d'étape ici, et ensuite on prendra les choses au jour le jour. Nous avons très bien débuté cette Vuelta", s'est-il réjoui.

La chaleur fait des dégâts

Alejandro Valverde en duel au sprint avec le Polonais Michal Kwiatkowski à Ardales, le 26 août.
Photo: AFP/VNA/CVN
 
Le maillot rouge, lui, retrouve des épaules connues: déjà porteur une journée en 2016, Kwiatkowski endosse à nouveau la prestigieuse tunique, dont il a dépossédé l'Australien Rohan Dennis (BMC), lâché à 20km de l'arrivée sous la chaleur du Sud de l'Espagne.

"Je ne voulais pas prendre le maillot de cette manière, j'espérais gagner l'étape", a commenté l'ancien champion du monde polonais. "Valverde a été impressionnant. À domicile, quand il court la Vuelta, ce n'est pas facile de battre Alejandro."

En Andalousie, les fortes températures ont fait beaucoup de dégâts parmi les favoris: si Quintana (Movistar) et le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) ont fini dans un premier groupe de cadors à trois secondes de Valverde, l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) a cédé dans les dix derniers kilomètres sous l'impulsion des Sky.

Convalescent après sa fracture d'une vertèbre sur le Tour de France en juillet, le vainqueur de la Vuelta 2010, deuxième l'an dernier, a confirmé qu'il ne jouerait sans doute aucun rôle au classement général en concédant plus de quatre minutes à l'arrivée. Le Russe Ilnur Zakarin (Katusha), troisième de la Vuelta 2017, a abandonné plus d'une minute, tandis que l'Australien Richie Porte (BMC), malade, a laissé filer plus de 13 minutes.

Lundi 27 août, la troisième étape devrait offrir aux sprinteurs une première opportunité d'en découdre sur 178,2km entre Mijas et Alhaurin de la Torre, malgré un col de 1re catégorie placé en début d'étape.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.