03/09/2015 11:38
Nouveau maillot rouge du Tour d'Espagne, Fabio Aru (Astana) a pris son envol le 2 septembre sur les pentes de l'Alto d'Els Cortals d'Encamp, en Andorre, lors d'une 11e étape remportée par son équipier Mikel Landa et désastreuse pour le Britannique Chris Froome (Sky).
>>Tour d'Espagne : Dumoulin frappe fort et fait coup double

Cette journée, annoncée comme l'étape-reine de la Vuelta, a fait de gros dégâts: des favoris comme les Movistar Alejandro Valverde ou Nairo Quintana n'ont rien pu faire face à l'offensive d'Aru, tandis que Froome, qui a chuté en début d'étape, a concédé 7 min 19 sec au grimpeur italien et abandonné une large partie de ses ambitions pour la victoire finale.

Même le soutien de son plus fidèle lieutenant chez la Sky, Geraint Thomas, n'a pas permis au vainqueur du Tour de France 2015 de se sortir d'une journée noire.

"+Froomey+ a eu une grosse chute, il a dit qu'il s'était fait mal au pied. Il a dit que ses jambes allaient bien, mais dans la (quatrième) montée, il a commencé à souffrir quand Astana a accéléré", a expliqué Thomas à Eurosport.

La démonstration d'Astana

Avec le succès de Landa, rescapé de l'échappée matinale, et le maillot rouge d'Aru, c'est une prise de pouvoir de la part de l'équipe Astana, dont l'accélération collective en tête de peloton dans le quatrième des six cols du jour a fait craquer Froome. Et c'est aussi une belle revanche après le coup de tonnerre de la mise hors course du leader italien Vincenzo Nibali, coupable de s'être accroché à sa voiture lors de la 2e étape.

L'Espagnol Mikel Landa a remporté la 11e étape du Tour d'Espagne, le 2 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN

"Cela a été une vraie démonstration de la part d'Astana", s'est félicité Aru au micro d'Eurosport. "Je vais défendre ce maillot. Il y a encore 10 étapes à parcourir, donc ce sera difficile", a ajouté l'Italien (25 ans), 5e de la Vuelta l'an dernier.

Le 2 septembre, Fabio Aru était clairement le plus fort parmi les ténors et il a su résister à l'éreintante séance de montagnes russes imaginée par l'Espagnol Joaquim "Purito" Rodriguez (Katusha), qui vit en Andorre.

Ce dernier, 5e de l'étape, reste deuxième du général (à 27 sec) tandis que le Néerlandais Tom Dumoulin, maillot rouge mercredi matin, a limité les dégâts et se maintient sur le podium provisoire au général (3e à 30 sec).

"Je pense m'en être bien sorti, j'ai perdu le maillot mais c'est normal dans une journée comme celle-là", a résumé le leader de l'équipe Giant-Alpecin.

Pour Froome, le doublé s'éloigne

Sous une pluie intermittente, cette grande étape pyrénéenne a démontré au passage que les coureurs ayant brillé au Tour d'Italie, comme Aru (2e) et Landa (3e), puis fait l'impasse sur le Tour de France, sont plus frais que les héros de juillet : désormais 15e au général à 7 min 30, Froome a peut-être fait une croix sur ses rêves de doublé Tour-Vuelta cette saison.

De même, le duo Movistar Valverde-Quintana, qui complétait le podium sur les Champs-Élysées, n'a pas pu suivre non plus. L'Espagnol Valverde est arrivé à plus de 1 min 30 sec d'Aru, tandis que le Colombien Quintana a concédé environ 3 minutes à l'Italien.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.