03/07/2017 08:54
Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi 3 juillet à Téhéran un accord de 4,8 milliards de dollars pour développer un important champ gazier, devenant la première compagnie occidentale du secteur à revenir en Iran.
>>Total acquiert des droits d'exploration de Petrobras au Brésil
>>Total prend une participation de 30% dans le champ d'Al-Shaheen

Patrick Pouyanné, Pdg de Total, lors d'une conférence de presse, le 2 mai à Dakar, au Sénégal.
Photo : AFP/VNA/CVN

"L'accord international pour le développement de la phase 11 de Pars-Sud sera signé lundi 3 juillet en présence du ministre du Pétrole et des directeurs de Total, de la compagnie chinoise CNPCI et de la société iranienne Petropars", a annoncé dimanche 2 juillet un porte-parole du ministère iranien du Pétrole.

Le gaz produit "alimentera le marché domestique iranien à compter de 2021", a précisé un porte-parole de Total, indiquant que le groupe "mettra en œuvre le projet dans le respect le plus strict des législations nationales et internationales".

Le Pdg du groupe français, Patrick Pouyanné, assistera en personne à la signature de ce contrat d'une durée de 20 ans, a détaillé le ministère iranien du Pétrole. Un accord préliminaire avait été signé en novembre 2016 à Téhéran.

Il devait être finalisé début 2017 et la production - estimée à 370.000 barils équivalent pétrole par jour - commencer au bout de 40 mois.

Total détiendra 50,1% des parts du consortium qui exploitera le champ gazier, suivi du groupe China National Petroleum Corporation (CNPCI) avec 30% et de l'Iranien Petropars (19,9%).

Nouvelles opportunités

De son côté Total espère que cet accord ouvrira d'autres "opportunités" dans les secteurs pétrolier, gazier et pétrochimique de l'Iran. Téhéran dispose des deuxièmes réserves mondiales de gaz, après la Russie, et des quatrièmes réserves mondiales de pétrole.

Téhéran, qui a besoin d'énormes investissements étrangers, espère que l'arrivée effective de Total encouragera d'autres compagnies occidentales et asiatiques à sauter le pas.

Ces derniers mois, de nombreux protocoles d'accord ont été signés par l'Iran et des compagnies européennes, asiatiques et russes.

Depuis la levée des sanctions, Total est la troisième grande entreprise française à revenir en Iran, après les groupes automobile PSA et Renault.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.