04/10/2018 14:28

>>Le Togo et le Bénin signent un protocole d'accord sur la construction de l'autoroute Abidjan-Lagos
>>Togo : un nouveau cadre de partenariat de quatre ans avec la Banque mondiale
>>Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Au Togo, le conseil des ministres a adopté mercredi 3 octobre un projet de loi autorisant la privatisation des deux dernières banques publiques, la Banque togolaise pour le commerce et l'industrie (BTCI) et l'Union togolaise de banque (UTB). Avec la privatisation envisagée, le gouvernement précise dans un communiqué diffusé mercredi soir 3 octobre qu'il suspend le projet de fusion portant sur ces deux banques. "Dans la conduite de ce processus de privatisation, le gouvernement veillera à la préservation des emplois et des intérêts des employés ainsi qu'à la consolidation du système financier", a souligné le document du gouvernement. La BTCI et l'UTB ont ainsi été soustraites d'un processus de désengagement de l'Etat de quatre banques publiques qui englobait aussi la Banque togolaise de développement (BTD) et BIA-Togo. Soutenu par la Banque mondiale, le vaste processus était inscrit dans le cadre de la politique de réformes et de libéralisation de l'économie togolaise engagée depuis 2006. Il avait abouti à la privatisation de la BTD et BIA-Togo, qui sont entrées respectivement dans le giron des groupes bancaires Orabank et Attijariwaffa Bank il y a quelques années. Concernant la BTCI et l'UTB, le gouvernement explique que, "dans la recherche des solutions les plus appropriées", il avait le choix entre la fusion et la privatisation. L'option de privatisation est privilégiée "car, d'une part, elle cadre avec la volonté du gouvernement de se désengager progressivement des secteurs productifs pour faire place au privé dans le cadre de sa politique de partenariat avec le secteur privé, et d'autre part en raison des opportunités actuelles du marché bancaire et du coût d'opportunité que représenterait la première option pour l'État", a expliqué le gouvernement togolais.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.