27/03/2019 12:41

>>Le chef de l'ONU appelle à investir plus dans les femmes rurales
>>L’Asie-Pacifique réunie sur la santé sexuelle et reproductive

Le projet de "promotion des droits à la santé sexuelle et à l'intégration locale des réfugiés et de la population" d'un montant de 500.000 euros soit 327.978.500 FCFA et financé par le ministère allemand fédéral de la Coopération économique et du Développement a été officiellement lancé mardi 26 mars à Lomé. Cette initiative de l'Association togolaise pour le bien-être familial (ATBEF) vise la protection et la recherche de solution durable aux réfugiés et populations hôtes du Togo à travers leur intégration socioéconomique. Il sera question d'œuvrer pour renforcer les mécanismes d'intégration locale, de prise en charge sanitaire et de protection des réfugiés. Le lancement officiel de ce projet de deux ans (janvier 2019-décembre 2020) s'inscrit dans l'optique de susciter l'adhésion de tous les acteurs dans la mise en œuvre du projet et créer un cadre de partage d'informations propice à l'atteinte des objectifs. La population cible regroupe les réfugiés et populations hôtes dans cinq localités retenues dans la région Maritime (au Sud du pays) après évaluation socio-économique et structurelle de base. Pour l'atteinte des objectifs, le projet prévoit de former 3.128 réfugiés et 9.500 membres des communautés d'accueil pour une meilleure connaissance et accès aux services essentiels de santé sexuelle et reproductive; l'intégration socioéconomique de 200 réfugiés à Lomé et dans sa zone périurbaine, le renforcement de la capacité technique et l'institution de l'ATBEF et des établissements de santé dans la région dans la région Maritime afin de fournir des services de santé sexuelle et reproductive de qualité aux réfugiés et aux populations hôtes.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le delta du Mékong laboure le sillon de l’agrotourisme Depuis quelques années, de nouvelles formes de tourisme qui mettent un accent particulier sur le vécu authentique de la nature et de la culture s’implantent à leur rythme dans le delta du Mékong, grenier de riz du Vietnam. Les offres se sont multipliées autour du thème de l’agriculture mais cette dynamique est loin d’atteindre sa maturité.