15/12/2019 16:54
Les États-Unis de Tiger Woods ont réussi un come-back sans précédent dans les simples décisifs dimanche 15 décembre à Melbourne pour remporter la Presidents Cup de golf face à l'équipe internationale qui avait pourtant mené les trois premiers jours.
Le capitaine américain Tiger Woods avec la Presidents Cup à la main au milieu de ses partenaires de l'équipe des États-Unis victorieuse à Melbourne le 15 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Menée 10-8 au commencement de la journée, l'équipe américaine a réussi une remontée spectaculaire, Matt Kuchar lui assurant la victoire (16-14) en remportant l'avant-dernier match.

Aucune équipe menée les trois premiers jours n'avait réussi à renverser pareille situation depuis la création en 1994 de cette compétition opposant les Américains à une sélection internationale composée de joueurs non européens.

Les États-Unis confortent ainsi leur mainmise sur l'épreuve, qu'ils ont remportée 11 fois en 13 éditions, pour un nul et une seule défaite en 1998.

Le capitaine américain Tiger Woods sort du rough au 1er trou du dernier jour de la Presidents Cup remportée par l'équipe des États-Unis à Melbourne le 15 décembre 2019.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le capitaine Tiger Woods, qui disputait sa 9e Presidents Cup en tant que joueur, a pris ses responsabilités en disputant et remportant le premier simple de la journée contre le Mexicain Abraham Ancer.

Patrick Reed et Dustin Johnson ont ensuite conforté l'emprise américaine sur la journée largement remportée par les hommes de Woods (8-4).

"J'ai fait partie d'équipes qui ont gagné. J'ai aussi malheureusement participé à cette Presidents Cup que nous avons perdue", a déclaré l'homme aux 15 victoires en tournois du Grand Chelem, en référence à la défaite de 1998 à Melbourne.

"Donc venir ici et gagner ici de cette manière, avec cette équipe, en particulier, c'est un honneur pour moi en tant que joueur et encore plus un honneur d'être leur capitaine", a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump, grand amateur de golf, a immédiatement salué le triomphe des États-Unis.

"Félicitations à Tiger et l'ensemble de l'équipe américaine pour leur super come-back et leur énorme VICTOIRE. De vrais champions", a-t-il tweeté.

Avec son succès en simple dimanche 15 décembre, Woods, bientôt 44 ans, détient désormais le meilleur bilan personnel en Presidents Cup avec 27 victoires, 15 défaites et 1 nul, devant son compatriote Phil Mickelson (26 victoires, 16 défaites, 13 nuls).

Des résultats qui tranchent avec ceux bien moins reluisants du Tigre en Ryder Cup, la compétition qui oppose tous les deux ans les États-Unis à l'Europe, où son bilan est de 13 victoires, 21 défaites et trois nuls.

Le Sud-Africain Ernie Els, capitaine de l'équipe internationale, salue la foule à la fin de la Presidents Cup de golf à Melbourne le 15 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

La déception est grande pour le Sud-Africain Ernie Els, capitaine de l'équipe internationale qu'il rêvait de conduire à un deuxième succès dans la compétition.

"J'aurais pu faire des choix différents pour les simples. J'en assume la responsabilité", a-t-il déclaré.

"J'ai suivi un plan à 100 pour cent et cela n'a pas fonctionné complètement, mais nous avons fini tout près", a ajouté le quadruple vainqueur de tournois du Grand Chelem, âgé de 50 ans.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Ninh présente de nombreux programmes de relance touristique Les programmes de relance touristique de Quang Ninh (Nord) 2020 s’avèrent efficaces dès le premier mois de mise en œuvre, le nombre de touristes nationaux augmentant progressivement.