13/12/2020 09:27
Créatrice de talent, Thuy Nguyên a apposé sa griffe dans plusieurs domaines : peinture, installation artistique, cinéma... Mais c’est sa récente exposition de mode "Thuy Nguyên - Mông bình thuong" qui a laissé une forte impression chez le public.
>>Quand le tourisme se nourrit aussi de la mode
>>Ouverture du Festival de l’ao dài 2020

La styliste Thuy Nguyên. Photo : Bazaar/CVN
L’année 2021 marquera les dix ans de l’établissement du label de la maison de couture Thuy Design House. Pour l’occasion, la jeune designer Thuy Nguyên (de son vrai nom Nguyên Thu Thuy) a mis en œuvre une exposition intitulée "Thuy Nguyên - Mông bình thuong" ("Thuy Nguyên - Un rêve paisible"), qui se tient du 7 novembre 2020 au 6 février 2021, au Centre d’art contemporain The Factory dans le 2e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

Il s’agit de sa première exposition. Elle conçoit que la création va toujours de pair avec la culture et qu’elle est indissociable des différents artisanats du pays. À travers son exhibition, elle dévoile ainsi son "secret de polichinelle" qui est que la mode est un élément important qui permet à tout un chacun de s’approcher au plus près de la culture d’une communauté.

Inspirée de la chanson Ngâm ngùi (Apitoiement) du poète Huy Cân et du compositeur Pham Duy, l’exposition présente plus de 100 pièces dont 69 vêtements extraits de ses collections, incarnant différentes étapes et succès de sa carrière de haute couture au cours de ces dix dernières années. Bien que ces costumes aient déjà été exposés dans divers espaces dans le passé, cette fois, ces derniers sauront laisser des émotions particulières aux spectateurs.

"Sur les podiums, je présente ma collection par le biais de thèmes concrets. Mais dans l’exposition, le public a l’opportunité de ressentir mon identité de manière plus personnelle. J’y expose le cheminement de mes pensées, ma relation à l’art et l’influence de mon mode de vie qui mènent à la création", partage Thuy Nguyên.

Gardienne de la culture vietnamienne

Des costumes présentés lors de l’exposition "Thuy Nguyên - Mông bình thuong". Photo : NZ/CVN

"Le rêve paisible" est non seulement un espace dédié à la haute couture où l’on peut contempler des ouvrages artistiques mais aussi un lieu de conservation des valeurs de la culture nationale. La collection "Rông bay phuong múa" (Le dragon vole et le phénix danse) présente l’ouvrage N°22 qui comprend des áo dài (tunique traditionnelle vietnamienne) sur lesquelles sont fixées des graines de verroteries aux couleurs vives et aux motifs de décoration minutieusement conçus.

Les 69 costumes racontent 69 histoires différentes de la jeune créatrice. Pour la majeure partie, il s’agit essentiellement de créations sophistiquées et féminines sur fond de couleur vive. Autant de silhouettes représentant la créativité infinie de l’auteure. Les visiteurs reconnaîtront l’harmonie entre tradition et modernité, tout en explorant en profondeur l’identité des femmes contemporaines.

Alors que Thuy Nguyên met toute sa créativité et ses efforts en ces ouvrages, on ne peut ne pas mentionner les quatre áo dài exhibés dans la salle intitulée "Ðôi vâng nhât nguyêt" (Le soleil et la lune). Les tuniques traditionnelles en noir et blanc, sont placées symétriquement dans une salle décorée de feuilles d’aluminium. Pas besoin d’entrer à l’intérieur pour que la magie puisse opérer ; il suffit de les observer à travers le rideau pour être envoûté par la lumière fantasmatique qui éveille la curiosité.

Certains adeptes de mode trouveront cependant le style de Thuy Nguyên quelque peu réducteur car il ne semble se concentrer que sur les áo dài. Ces derniers servent en fait uniquement de réceptacles à la créatrice afin qu’elle puisse manifester ses idées, ses pensées et ses connaissances concernant les caractéristiques traditionnelles de son identité. Par exemple, l’artiste a affiché dans le passé la carpe et le poulet de Dông Hô sur ses ouvrages, symboles de la culture vietnamienne, comme une façon de préserver les valeurs culturelles du pays.
My Anh/CVN
 
Une femme polyvalente

Née en 1981, diplômée de l’Université des beaux-arts du Vietnam, Thuy Nguyên fait ses premiers pas sur la voie de la haute couture en 2011 en ouvrant son magasin Thuy Design House dans la rue de Dông Khoi, 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. En 2016, elle fonde le Centre d’art contemporain The Factory, toujours dans la mégapole du Sud. En 2019, Thuy Nguyên figure dans le classement Forbes Vietnam des 50 femmes les plus influentes au Vietnam.

Ses collections s’inspirent de tissus, d’articles de beaux-arts, de céramiques, de peintures d’artistes renommés du XXe siècle issus de l’École des beaux-arts d’Indochine comme Mai Trung Thu (1906-1980), Lê Phô (1907-2001) ou Trân Van Cân (1910-1994), mais surtout d’áo dài - symbole par excellence du costume vietnamien. La créatrice a également été la productrice du film Cô ba Sài Gòn (La Tailleuse de Sài Gòn), une comédie romantique sortie en 2017. 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le tourisme industriel, une nouvelle tendance au Sud Alors que le tourisme international est toujours à l’arrêt a cause de la pandemie de COVID-19, il se pourrait que de nouvelles formes de tourisme voient le jour. Cela semble être le cas du tourisme industriel au Vietnam, notamment au Sud.