22/06/2018 21:17
On ne s’en lasse pas! De la province de Thua Thiên-Huê (Centre), naturellement… Thua Thiên-Huê où le tourisme communautaire devient un véritable outil de développement socio-économique, et où l’artisanat traditionnel connaît un bel essor.
>>Thua Thiên-Huê accueille plus de 750.000 touristes étrangers en quatre mois
>>Le Festival de Huê 2018 est couronné de succès

Les chapeaux coniques au Festival de Huê 2018. 
Photo: Hoàng Hùng/VNA/CVN

L’atelier de confection de chapeaux coniques de Nguyên Thi Kiêm se situe à Thuy Thanh, une commune de la banlieue de Huê que nous avons déjà parcourue de long en large dans nos trois précédentes éditions.

Nguyên Thi Kiêm est ce qu’on appelle une gloire locale. Elle a en effet participé au festival de Huê, édition 2018, et à celui des métiers traditionnels, mais l’année précédente. Chapelière distinguée, elle a ouvert son atelier aux visiteurs, lesquels ont pu découvrir tous les secrets de ce fameux chapeau conique, qui est à la Vietnamienne, ce que le béret basque était au Français, il y a encore un demi-siècle. Mais pour ce qui est de faire découvrir, Nguyên Thi Kiêm s’y entend: elle est l’un des piliers du tourisme communautaire, dans sa commune.     

"Oh, ici, vous savez, ça fait plusieurs centaines d’années que les gens fabriquent des chapeaux coniques", nous dit-elle. "C’est un métier qui se transmet de génération en génération… Alors pour être tout à fait honnête, il a bien failli disparaître, ce métier, mais on a repris les choses en main, et maintenant, on travaille beaucoup en lien avec le tourisme. Sinon, aujourd’hui, j’ouvre mon atelier aux visiteurs qui veulent savoir comment ça se fabrique, un chapeau conique. Je leur montre tout, étape par étape…"

Une soixantaine de villages d’artisanat traditionnel 

Certains articles de la vannerie de Thua Thiên-Huê (Centre).
Photo: Hoàng Phuong/CVN

Eh bien, ça tombe bien, car ils sont de plus en plus avides de ce type d’expériences, les visiteurs qui sont de passage à Thua Thiên-Huê. C’est d’ailleurs pour cette raison que la commune de Thuy Thanh s’est lancée dans le tourisme communautaire.

"Quand on parle de tourisme communautaire, il faut comprendre que c’est une forme de tourisme dans laquelle l’accueil des visiteurs est géré par les autochtones", nous explique Nguyên Thi Kiêm. "Ici, ça a démarré fin 2015. Pas facile, au début, parce que quand on est artisan, on ne devient pas forcément guide touristique du jour au lendemain… Mais bon, on s’est bravement attelé à la tâche, et aujourd’hui, on propose des activités un peu partout: dans les rizières, dans les jardins, dans les ateliers… On propose même des hébergements chez l’habitant."

Développement artisanal et agricole 

Les 69 villages d’artisanat traditionnel que l’on recense à Thua Thiên-Hué proposent en général des espaces dévolus à la démonstration, mais aussi à l’expérimentation, l’idée étant que développement artisanal et développement agricole aillent de pair.

"Pour ce qui est de l’agriculture, on met beaucoup l’accent sur la qualité du riz, de façon à en faire une marchandise à part entière, labellisée si possible, comme c’est déjà le cas à Thuy Thanh, par exemple. Et pour le tourisme, c’est un peu la même chose, au fond. On essaie là encore de créer des labels. C’est ce qu’on va faire cette année avec le marché campagnard de Thanh Toàn", nous indique Nguyên Dac Tâp, le vice-président de la cité municipale de Huong Thuy.   

C’est donc à une véritable mue que l’on assiste à Thua Thiên-Huê où artisanat et agriculture riment désormais avec tourisme, et où le tourisme est un accélérateur de développement. Manifestement, chacun y trouve son compte: les artisans et les agriculteurs, parce que leurs secteurs d’activité sont en plein essor, et les touristes parce que l’offre est plus diversifiée. Qui s’en plaindra?

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Ho Chi Minh-Ville parmi les 10 meilleures destinations asiatiques de 2018 Selon une évaluation récente de Lonely Planet, le premier éditeur de guides de voyage au monde, Hô Chi Minh-Ville est classée 3e dans la liste des meilleures destinations d'Asie à visiter en 2018 (Best in Asia), derrière Busan en République de Corée et l’Ouzbékistan.