23/08/2018 17:25
Un guol, maison commune traditionnelle de l'ethnie Cô Tu, a été inaugurée mercredi 22 août dans le village d'Aka, commune de Thuong Quang, district de Nam Dông, province de Thua Thiên-Huê (Centre).
>>Balade chez les Muong
>>Les Xuông, un groupe ethnique original à Hà Giang
>>Les nhà vuon de Huê
>>Préserver les ouvrages architecturaux français représentatifs de la ville de Huê

La cérémonie d’inauguration du guol dans le village d’Aka, district de Nam Dông, province de Thua Thiên-Huê. Photo: Hô Câu/VNA/CVN

La construction faisait partie du projet de "Restauration et préservation de la maison commune traditionnelle de l’ethnie Cô Tu" mené par l'Université des sciences de Huê, la filiale de l'Institut national de la culture et des études artistiques du Vietnam à Huê et l'Université japonaise de Kyoto.

Bénéficiant d'un investissement total de 316 millions de dôngs dont 125 millions octroyés par l’Université de Kyoto, ce projet vise à aider des Cô Tu à reconstruire leur maison commune selon des méthodes traditionnelles.

Selon le vice-recteur de l'Université des sciences de Huê, Hà Van Hanh, le guol, où se déroulent les festivités les plus importantes du village, possède diverses caractéristiques culturelles de l’ethnie Cô Tu. Sa reconstruction est nécessaire pour préserver et populariser la culture Cô Tu.

"Le reconstruction du guol dans le village d’Aka dépendait beaucoup de la population locale qui a contribué plus de 1.000 jours de travail" a dit Hà Van Hanh, ajoutant que son université continuera de soutenir la localité dans la mise en œuvre d'activités liées à la préservation de l’architecture et de la culture Cô Tu dans la province de Thua Thien-Huê.

Depuis des générations, les Cô Tu cohabitent dans des villages où les maisons sont disposées en forme ovale. Le guol se trouve au milieu. Cette maison dédiée aux Dieux abrite les réunions, les rites et les festivités importantes.

L’architecture traditionnelle d’un guol se compose d’un pilier principal au milieu, et de 8 colonnes secondaires tout autour. La toiture, qui a la forme d’une mangue vue de loin, est recouverte de feuilles de latanier. Elle n’en demeure pas moins un chef-d’œuvre de sculpture sur bois. Buffles, oiseaux, varans, femmes en train de danser, hommes battant des tambours… Autant de motifs que l’on retrouve à l’envie. À l’intérieur, on expose tous les instruments de musique les plus précieux, ainsi que des squelettes d'animaux qu’on a chassés, démontrant ainsi la puissance du village.
 
VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Quang Ngai veut faire de Ly Son un géoparc mondial La province centrale de Quang Ngai s’engage dans l’élaboration d’un dossier pour que son géoparc de Ly Son devienne un géoparc mondial.