01/03/2018 22:57
Le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement a eu mercredi 28 février une séance de travail avec la compagnie sud-coréenne BJC sur les résultats d'un projet expérimental de décontamination de la dioxine restée dans le sol à l’aéroport A Sho, district d’A Luoi, province de Thua Thiên-Huê (Centre).
>>Le chef de l’État vietnamien reçoit le secrétaire d’État américain à la Défense
>>L'USAID aide le Vietnam à décontaminer la dioxine à l’aéroport de Biên Hoà

Décontamination de la dioxine dans le sol de l’aéroport A Sho grâce aux technologies micro-organiques de la République de Corée. Photo : tuoitre/CVN

La séance de travail entre avec le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement et la compagnie sud-coréenne BJC sur les résultats d'un projet expérimental de décontamination de la dioxine restée dans le sol à l’aéroport A Sho, district d’A Luoi, province de Thua Thiên-Huê, a également réuni des représentants de la Fédération sud-coréenne des PME (KBIZ), de l’Institut sud-coréen des sciences et technologies océaniques (KIOST), et de l’Association de conservation de la nature et de l’environnement du Vietnam (VACNE).

Selon un rapport de la VACNE, cette association a réalisé avec succès à titre expérimental le projet de décontamination de la dioxine dans le sol de l’aéroport A Sho, par des technologies micro-organiques de la République de Corée. Depuis ces résultats, les experts espèrent poursuivre la décontamination sur une plus grande envergure pour prendre part à l’essor socio-économique de la province de Thua Thiên-Huê.

À la fin de cette séance de travail, le vice-ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Vo Tuân Nhân, a tenu en haute estime les résultats de ce projet expérimental et a décidé d'élargir ce travail à A Luoi. Il a demandé à la partie sud-coréenne de continuer de coopérer avec le Vietnam dans ce travail.

Selon l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam (VAVA), de 1961 à 1971, l’armée américaine a déversé environ 80 millions de litres de défoliants au Vietnam, lesquels contenaient près de 400 kg de dioxine, un produit toxique puissant qui perturbe les fonctions hormonales, immunitaires et reproductives de l'organisme. Plus de 4,8 millions de Vietnamiens ont été exposés à la dioxine, dont 3 millions en subissent encore les séquelles.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.