15/09/2018 21:25
La province de Thua Thiên-Huê (Centre) a décidé de créer un corridor de biodiversité reliant la Réserve du sao la (une espèce bovine en voie de disparition, connue scientifiquement sous le nom de Pseudoryx nghetinhensis) à la Rserve naturelle de Phong Diên.
>>Des expériences japonaises en matière de gestion des océans
>>Énergies renouvelables: potentialités et défis

Un “sao la” (reconnu au nom scientifique “Pseudoryx nghetinhensis”), une des espèces les plus menacées, dans la Réserve naturelle de Phong Diên, province de Thua Thiên-Huê (Centre).
Photo: Archives/CVN

Ce projet de protection des animaux dans ses réserves naturelles cherche à améliorer la qualité de l'écosystème et à maintenir la couverture forestière actuelle de 83% dans ce corridor de biodiversité, tout en protégeant les paysages naturels et les habitats des espèces.

Ce corridor de biodiversité vise également à protéger d'autres espèces à forte valeur patrimoniale en dehors du sao la, notamment le douc (Pygathrix nemaeus), le gibbon à favoris blancs du Nord (Nomascus leucogenys) et le loris paresseux pygmée (Nycticebus pygmaeus).

Le projet vise à sensibiliser le public à la protection de la biodiversité et au développement des forêts, notamment les propriétaires forestiers. On espère que ses résultats contribueront à de nouvelles politiques de gestion des corridors de biodiversité et à l’utilisation raisonnée des ressources naturelles.

En outre, cela améliorera les moyens de subsistance des habitants locaux grâce à la mise en œuvre d'activités de protection des forêts, de réduction de la pauvreté et de développement de l’agriculture.

La province de Thua Thiên-Huê a également étendu la réserve du sao la à près de 15.520 ha et l'a reliée à d'autres zones où le sao la est présent, à Quang Nam (Centre), au Parc national de Bach Ma à Thua Thiên-Huê et à la zone de protection de Xe Sap du Laos, afin de créer un vaste continuum forestier propice à la survie de l’espèce.

Cette réserve du sao la abrite plus de 1.200 espèces de faune et de flore, dont de nombreuses espèces rares.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.